Rendre les résultats de la recherche accessibles à tous

Le FNS est d'avis que les publications scientifiques et leur diffusion font partie intégrante du processus de recherche. Pour faire progresser les connaissances, il est essentiel de mettre à disposition les résultats de la manière la plus rapide et simple possible au niveau mondial ; cela constitue le véritable fondement de la recherche. De plus, ces résultats n'ont pas uniquement une valeur directe pour la communauté scientifique, ils peuvent également se révéler utiles, tant sur le plan social qu'économique, auprès de groupes cibles potentiels du secteur privé, de l'État ou du grand public.

Ainsi, en tant qu'institution d'encouragement de la recherche, le FNS se sent également responsable d'oeuvrer en faveur d'un accès optimal aux résultats. Dans la convention de prestations avec la Confédération, le FNS s'est engagé à rendre les publications scientifiques accessibles le plus tôt possible, gratuitement et à l'échelle planétaire grâce à des mesures adaptées en matière de libre accès (open access).

L'année passée, le Global Research Council et Science Europe ont clairement exprimé leur soutien au libre accès dans diverses déclarations de principes. Quelques organisations européennes de promotion de la recherche ont déjà pris des mesures substantielles en faveur du libre accès aux informations scientifiques, que ce soit par la mise en place d’archives électroniques (repositories) ou la création de revues en libres accès. Le FNS tient également à participer activement au développement du libre accès de concert avec les hautes écoles et dans le cadre de projets nationaux.

Le 1er juillet 2014, le FNS fera un pas supplémentaire dans cette direction en élargissant sa politique en matière de libre accès aux publications de livres. Les chercheuses et chercheurs seront désormais tenus de publier les résultats issus de travaux de recherche financés par le FNS sous forme d'articles de revue numériques (dans un délai de 6 mois) ou de monographies (au plus tard 24 mois après la première parution) accessibles gratuitement sur Internet. Le FNS soutient la publication des résultats au moyen de subsides, contribuant ainsi à la visibilité de la recherche suisse, tout en se positionnant par la même occasion sur les plans européen et international en faveur du libre accès.

 

Ingrid Kissling
Cheffe de la Division Sciences humaines et sociales

 

2 commentaires

  • Paul-Olivier Dehaye

    samedi 26 avril 2014 00:01:51

    Bonjour,
    Qu'en est-il de la diffusion de resultats de recherche via des technologies encore plus recentes et efficaces pour toucher le grand public, telles que les MOOCs?
    Quels seront les effets de ce changement de politique pour des credits deja alloues sur une bourse SNF?

  • Ingrid Kissling-Näf

    vendredi 2 mai 2014 13:16:25

    Monsieur,

    La technologie Massive Open Online Courses (MOOCs) que vous mentionnez est principalement utilisée pour la formation des étudiant-e-s. La formation fait partie intégrante de la recherche, mais n’entre pas dans le cahier des charges du FNS. Les infrastructures pour la formation des étudiant-e-s sont mises à disposition par les hautes écoles.

    Les bénéficiaires d’un subside qui veulent publier les résultats qui découlent d’un projet FNS en cours seront soutenus, dans le sens où ils pourront encore soumettre des requêtes de publication jusqu’à fin 2017 par le biais de l'instrument d'encouragement "subsides de publication". Ces publications devront toutefois paraître sous forme numérique et être mise à disposition en libre-accès après 24 mois.

    Pour toutes questions concernant l’encouragement de publications, vous pouvez contacter la division des sciences humaines et sociales du FNS.

    Meilleures salutations,
    Ingrid Kissling-Näf

Votre commentaire

La rédaction se réserve le droit de ne pas publier ou de raccourcir certains commentaires.

*Champs obligatoires