Isolement – Ecopop ne montre pas le bon chemin!

L'isolement en guise de recette pour nous permettre de préserver nos ressources naturelles? Toute personne qui approuve cette idée, et partant l'initiative Ecopop, ne se rend pas compte de deux choses: d'une part, seule une coopération transfrontalière permet de protéger durablement l'environnement et les ressources, et de les explorer; d'autre part, le bien-être de la Suisse – et notamment la force de sa place scientifique – dépend très étroitement de son degré d'imbrication internationale et de son ouverture au monde.

La limitation rigoureuse de l'immigration prônée par Ecopop ne modifie en rien les défis globaux les plus urgents liés à la protection de l'environnement et des ressources. Ce n'est qu'au niveau de l'ensemble de la communauté internationale, et notamment dans le domaine de la recherche, qu'il est possible de trouver une amorce de solution au réchauffement climatique, au développement d'énergies renouvelables et à la production durable de denrées alimentaires. Au moyen de coopérations de recherche internationales, la Suisse peut contribuer de manière considérable à la découverte de chemins innovants visant à enrayer la consommation croissante des ressources et la dégradation grandissante de l'environnement par l'homme. La Suisse ne peut pas régler ces problèmes si elle reste isolée, et certainement pas via une restriction rigide de l'immigration et des tentatives bien intentionnées sur le contrôle des naissances dans les pays en développement.

Voter en faveur de l'initiative Ecopop exclurait largement la Suisse de toute collaboration scientifique nécessaire en Europe. Un oui aurait aussi de lourdes conséquences pour la place de recherche suisse. La stricte limitation en matière d'immigration empêcherait les hautes écoles suisses, de même que l'industrie, de recruter à l'étranger les chercheuses et chercheurs qualifiés nécessaires à notre position en tête de liste. Cette situation menacerait dangereusement la position actuelle de la Suisse, alors qu'elle est aujourd'hui l'une des nations les plus attrayantes sur l'échiquier mondial au niveau de la science et de l'innovation.

Au cours des dernières décennies, l'ouverture sur le monde et la flexibilité ont gratifié la Suisse d'une économie florissante et d'une science de haut niveau; si nous ne voulons pas que cela se termine brutalement, il faut un non clair et net contre cette initiative le 30 novembre.

Gabriele Gendotti
Président du Conseil de fondation du Fonds national suisse

6 commentaires

  • Hung Lee

    vendredi 14 novembre 2014 08:37:43

    There is no scientific future in Switzerland and in Europe. The future intellectual is in Asia. Europe is a country of museums and no intellectual dynamism. We come in Europe for drinking wine and eating cheese and not for thinking...

  • Iegor Goliadkine

    vendredi 14 novembre 2014 14:29:52

    I would like to congratulates Hung Lee for such an excellent and constructive comment. I admire him for staying so wise and intellectually dynamic despite living in a continent where people are so constipated because of eating too much rice and fish.

    No, seriously, I hope you were also joking, because racism and generalization should not exist in the world of Science.

  • Must-be-stupid European

    vendredi 14 novembre 2014 14:37:46

    This is equally as refined a statement as the Ecopop proposal.

  • René Schwok

    vendredi 14 novembre 2014 15:05:09

    You forget to mention the most important point!

    Foreign students will hardly ever come to Switzerland.

    Explanation : if Swiss universities can no longer attract foreign students, they will drastically reduce their budgets and lay off teachers and administrative staff.

    Foreign students are indeed included in the calculation of the quota of 0.2% of net increase in population under the ECOPOP initiative.

    Because foreign students, when they settle in Switzerland, are considered as permanent residents.

  • kenneth lerios

    lundi 17 novembre 2014 14:23:21

    How can you attract student if the snf grant ( phd salary) they get is not enough to have a confortable life! Student in geneva have to live in the nearby france ... I call this nonsense! People with the same degree get are paid less in science ! Science in CH is all about immigration ... without the 'dumping salarial' no science would be possible ! So yeaah I would also be affraid!

  • Lionel Maurizi

    mardi 25 novembre 2014 06:20:37

    I do agree with Gabriele Gendotti.
    He described how the Science is in Switzerland but also in the World.
    It is time to explain to Swiss people the benefits of scientific collaborations instead of blaming them for what they voted or will vote.
    We are scientists and one of our main objectives is to explain to everybody what we are doing.
    Complaining about few details is useless and wastes time.
    Let's do continue to explain to Swiss inhabitants the reality: Swiss science is one of the best science worldwide because of all the workers from Switzerland, Europe and everywhere...
    It is also the case everywhere by the way and, comparing to some other countries, the PhD incomes in Switzerland are not so low...

Votre commentaire

La rédaction se réserve le droit de ne pas publier ou de raccourcir certains commentaires.

*Champs obligatoires