819 millions de francs pour la recherche fondamentale

05/05/2014

Cette image montre trois chercheuses travaillant à l'institut de botanique de l'Université de Berne. © Severin Nowacki

En 2013, le Fonds national suisse (FNS) a pu investir 819 millions de francs dans la recherche fondamentale, un record depuis sa fondation. Cela représente une augmentation de plus de 8 % par rapport à l'an dernier.

Comme l'indique le nouveau rapport annuel, le FNS a approuvé l'an dernier plus de 3400 projets de recherche, représentant un montant total de 819 millions de francs. Cela représente une augmentation de 64 millions de francs (soit + 8 %) par rapport à l'exercice précédent (2012 : 755 millions de francs). Les moyens supplémentaires ont été principalement affectés aux études cliniques à long terme, aux infrastructures de recherche et à l'encouragement de la relève.

Avec 40 % des subsides octroyés, la biologie et la médecine se taillent la part du lion, comme les années précédentes. Les mathématiques et sciences naturelles et de l'ingénieur ont quant à elles bénéficié de 33 % des moyens, alors que les sciences humaines et sociales en ont reçu 27 %.

Stabilisation du nombre de requêtes

En 2013, le FNS a engagé 416 millions de francs – soit plus de la moitié de ses ressources financières – dans son instrument principal, l'encouragement de projets. Cela permet à de nombreux scientifiques de développer de nouvelles idées. Entre 2005 et 2011, le nombre de requêtes concernant cet instrument a connu une hausse ininterrompue, atteignant au total 37 %. Ce nombre s'est ensuite stabilisé à un niveau élevé lors des deux derniers exercices.

Engagement pour la relève

En 2013, le FNS a soutenu en tout quelque 4500 doctorant-e-s et 2500 postdoctorant-e-s via des projets et des programmes. Dans le cadre de l'encouragement de carrières, il a en outre injecté 180 millions de francs pour encourager plus de 1100 chercheuses et chercheurs de la relève désireux de suivre une voie académique.

"Nous devons attirer les jeunes talents à s’engager dans la recherche et leur assurer de bonnes conditions générales", explique Martin Vetterli, président du Conseil national de la recherche. En 2013, le FNS a mis en œuvre diverses mesures afin d'améliorer les conditions générales pour la relève scientifique en Suisse. En font partie les subsides de retour liés aux bourses d'études à l'étranger, les mesures affectées au soutien de la famille et la hausse de salaire de 7 % accordée aux doctorant-e-s.

"Le FNS peut se montrer très satisfait de l'année écoulée, mais il reste encore des améliorations à apporter, précisément aussi dans l'encouragement de la relève", conclut Martin Vetterli. Dans son prochain programme pluriannuel, que le FNS élabore actuellement, l'encouragement de la relève constituera donc une priorité.

Le Fonds national suisse (FNS)

Le FNS soutient chaque année plus de 3400 projets, auxquels participent quelque 14 000 chercheuses et chercheurs. Il est ainsi la principale institution d’encouragement de la recherche scientifique en Suisse. L'évaluation des requêtes de recherche représente sa principale activité. Par cette allocation compétitive de fonds publics, le FNS contribue à une recherche suisse de haute qualité. Sur mandat de la Confédération, il encourage toutes les disciplines, de l'histoire à la médecine en passant par les sciences de l'ingénieur.

Documents téléchargeables

Commande

Vous pouvez commander gratuitement le rapport annuel 2013 en français, allemand et anglais, de même que d'autres publications du FNS:

 

 

Contact
Division Communication
Tél. +41 31 308 23 87
E-Mail com@snf.ch