Participation des sciences humaines et sociales suisses aux subsides du CER

30/07/2014

Le logo du CER. © ERC

Le FNS a commandé un rapport pour analyser les raisons des faibles taux de participation et de succès des sciences humaines et sociales (SHS) suisses aux subsides du Conseil européen de la recherche (CER) et propose des recommandations pour y remédier.

De manière générale, les chercheuses et les chercheurs suisses recourent très largement aux instruments de soutien à la recherche du CER. L'analyse des requêtes approuvées pour des Starting Grants et des Advanced Grants indique cependant que le nombre de requêtes pour des Starting Grants en SHS est en moyenne inférieur à celui observé pour les sciences de la vie et les sciences de la physique et de l'ingénierie. Le présent rapport examine les raisons de cet état de fait. Celui-ci se base en particulier sur l'évaluation des données disponibles et sur des interviews d'expert-e-s, et comprend des études de cas portant sur des pays analogues tels que la Grande-Bretagne, les Pays-Bas et l'Autriche.

Constats et recommandations

Il ressort de ce rapport que les taux de participation et de succès des chercheuses et chercheurs suisses en SHS aux subsides du CER sont globalement inférieurs à ceux observés dans les autres pays analysés. Ce constat vaut en particulier pour les Starting Grants ainsi que pour les femmes. Pour ces dernières, une légère amélioration depuis la réalisation de l'étude est toutefois à relever, puisque deux des trois Consolidators Grants accordés en 2013 l'ont été à des chercheuses.

Le rapport recense cinq raisons principales pour expliquer ces faibles taux de participation et de succès, et propose cinq recommandations visant à améliorer la situation. Parmi celles-ci, certaines s'adressent aux universités et d'autres au FNS. En vue de leur mise en œuvre, le FNS a adopté en décembre 2013 les mesures suivantes:

  • Les bénéficiaires d'un subside des programmes "Ambizione" et "Professeurs boursiers" se verront recommander, dans leur lettre de décision, de déposer également leur candidature au niveau européen.
  • Afin d'inciter les femmes à participer aux programmes du CER, les chercheuses dont les requêtes auront atteint la deuxième étape d'évaluation du CER auront la possibilité de profiter d'une soumission facilitée auprès de la division Sciences humaines et sociales.
  • Afin de rapprocher les chercheuses et chercheurs suisses des standards européens, les requérantes et requérants seront invités à soumettre leurs requêtes au FNS en anglais.

Ces mesures demeurent toutefois dépendantes de l'évolution de la situation suite à l'acceptation de l'initiative "Contre l'immigration de masse".

​Contact
Division Sciences humaines et sociales
Ingrid Kissling-Näf
E-mail div1@snf.ch