La recherche au service du virage énergétique

15/01/2015

les conférenciers (de d. à g.): S. Haussener, C. Ballif, H. Schalcher und A. Balthasar) lors de la conférence de presse.

Mandaté par le Conseil fédéral, le FNS lance deux Programmes nationaux de recherche (PNR) axés sur les aspects technico-scientifiques et socio­économiques à prendre en compte pour la mise en œuvre de la Stratégie énergétique 2050. Véritable pilier de cette stratégie, la recherche coordonnée en matière d’énergie encourage une diminution substantielle de la consommation d’énergie, favorise l’émergence de nouvelles technologies, analyse le contexte social et renforce ainsi le positionnement économique de la Suisse.

La mise en place simultanée de la Stratégie énergétique 2050 et des prochaines phases de la politique climatique pose de grands défis au système énergétique suisse. À travers ses deux Programmes nationaux de recherche, le FNS entend encourager la recherche dans les EPF, les universités, les hautes écoles spécialisées et les institutions de recherche privées. En mettant à disposition des données concrètes et des ressources technologiques, ces deux programmes entendent soutenir les responsables politiques et économiques ainsi que les consommateurs dans la mise en œuvre de la transition énergétique.

Afin de parvenir à la réduction visée de la consommation d’énergies non renouvelables – aux effets nuisibles pour l’être humain, l’environnement et le climat – , les deux programmes examinent non seulement les aspects scientifiques et techniques mais aussi les questions socio-économiques liées à cette thématique. Ils mettent ainsi un coup de projecteur sur l’offre et la demande en matière d’énergies renouvelables ainsi que sur la convergence entre l’offre et la demande.

Les deux programmes de recherche attachent une grande importance au travail conjoint des acteurs de la recherche, de la politique et de l’économie, cette collaboration permettant des développements pratiques immédiats des résultats de la recherche. Les connaissances issues de la recherche intègreront ainsi non seulement des technologies et modèles d’activité innovants mais révèleront aussi les conditions préalables et les mécanismes de pilotage économiques, politiques et sociaux nécessaires pour une mise en œuvre réussie en Suisse dans les dix à trente années à venir.

Technologie et société

Le Programme national de recherche "Virage énergétique" (PNR 70) examine les potentiels technologiques permettant la mise en œuvre de la Stratégie énergétique 2050 selon une approche durable. Dans ce cadre, la recherche de pointe menée dans les hautes écoles en collaboration avec les entreprises intègre également des projets de R&D innovants visant à améliorer substantiellement les technologies existantes.

Ces projets ne se concentrent pas uniquement sur des technologies particulières mais s’orientent également sur de grands axes thématiques tout au long de la chaîne de valeur, de la production à la consommation d’énergie, en passant par le stockage et la distribution. Les grands axes thématiques sont les suivants : production et distribution de l'électricité, stockage de l'électricité et de la chaleur, processus industriels, mobilité, matériaux de construction peu énergivores et à faible émission de CO2. Par ce rassemblement thématique au sein d’importants projets conjoints ainsi que par une étroite collaboration avec l’industrie, le PNR 70 entend livrer des solutions pratiques apportant une contribution concrète à la réalisation de la Stratégie énergétique 2050.

Où commence la suffisance ?

Le Programme national de recherche "Gérer la consommation d’énergie" (PNR 71) est axé sur des problématiques sociales qui touchent à la demande en énergie. Le programme s’intéresse aux conditions générales et aux évolutions économiques, juridiques, politiques, psychologiques et sociales susceptibles de favoriser ou, au contraire, d’entraver l’exploitation des potentiels d’efficacité ou de suffisance énergétique. Le programme développe et expérimente des mesures de pilotage qui permettent de tirer parti de ces potentiels dans les ménages, les entreprises et les services publics.

Ce programme encourage lui aussi un transfert de connaissances actif avec le monde politique et économique. Il se penche sur la consommation énergétique dans les ménages, les transports et les entreprises et analyse le degré d’acceptation des mesures dans le domaine politique et économique. Cela pourra notamment donner naissance à des processus décisionnels pour l’installation de petites centrales hydroélectriques sur des lieux d’implantation judicieux ou à la définition d’une éventuelle taxe énergétique qui n’entraverait pas la croissance économique mais l’encouragerait. Autres exemples d’aboutissements possibles : le développement de modes de communication favorisant une utilisation plus efficace de l’énergie et la mise en place de mesures contribuant à réduire de moitié les émissions de CO2 dans les transports urbains de marchandises à l’horizon 2050.

Recherche de pointe en Suisse

Les deux Programmes nationaux de recherche disposent respectivement d’une enveloppe financière de 37 millions de francs (PNR 70) et 8 millions de francs (PNR 71). Sur les 350 projets de recherche déposés, 84 projets individuels et conjoints ont été sélectionnés pour le PNR 70 et 19 pour le PNR 71. Parmi cette sélection, 58 projets seront menés dans les EPF, 15 dans les universités cantonales, 25 dans les hautes écoles spécialisées et 5 dans des institutions de recherche privées. Dans le cadre de la collaboration avec la Commission pour la technologie et l’innovation (CTI), les synergies existant avec les Swiss Competence Centers for Energy Research (SCCER) seront mises à profit.

Les programmes de recherche courent sur une période de quatre ans. Bien qu’ils soient menés de manière indépendante sur le plan organisationnel et financier, les deux Programmes nationaux de recherche sont toutefois étroitement coordonnés du fait de leurs nombreuses interactions.

Pour obtenir de plus amples informations sur les différents projets de recherche et l’organisation des programmes de recherche, veuillez consulter les sites Internet www.pnr70.ch  et www.pnr71.ch .
 

Contact

Président du comité de direction PNR 70
Prof. em. Dr Hans-Rudolf Schalcher
EPF Zurich
+41 79 350 21 99
schalcher@ibi.baug.ethz.ch

Président du comité de direction PNR 71
Prof. Dr Andreas Balthasar
Département de Science politique
Faculté des Sciences humaines et sociales
Université de Lucerne
+41 79 371 12 33
andreas.balthasar@unilu.ch

Chef de la division Communication FNS
Jürg Dinner
Fonds national suisse de la recherche scientifique
+41 31 308 23 71
juerg.dinner@snf.ch