Encouragement des carrières académiques et de la relève: le FNS estime que la Suisse doit agir

19/05/2015

Dans son programme pluriannuel 2017-2020, le FNS apporte des réponses aux défis auxquels doit faire face la place scientifique suisse. Il estime qu’il est avant tout nécessaire d’encourager la relève.

En 2014, le FNS a consenti un investissement sans précédent dans l'encouragement de carrières et de projets: 849 millions de francs pour soutenir 3469 projets de recherche. A cela s'ajoutent 92 millions de francs engagés pour les "Temporary Backup Schemes", une mesure transitoire rapidement mise sur pied par le FNS suite à l'exclusion de la Suisse des programmes européens d'encouragement de la recherche.

Des mesures et des moyens financiers pour réagir à l'évolution de la place scientifique

L'encouragement de projets basé sur une évaluation compétitive restera la première mission du FNS dans les années à venir. Le milieu scientifique connaît cependant une évolution rapide. La façon de conduire les recherches, de les développer et de les évaluer se transforme rapidement dans de nombreux domaines. Le FNS présente dans son programme pluriannuel 2017-2020 un ensemble de mesures pour aider la recherche suisse à surmonter les défis liés à cette évolution. Le FNS prévoit, pour cette période de quatre ans, des besoins financiers se montant à 4,5 milliards de francs. Les domaines de la formation, de la recherche et de l'innovation doivent bénéficier d'une politique de financement prioritaire pour que la place scientifique suisse reste forte et compétitive sur le plan international.

Pour une relève ambitieuse et motivée

Encourager durablement la recherche de très haut niveau exige une relève scientifique ambitieuse et motivée. C'est pourquoi le FNS, en accord avec ses partenaires, souhaite créer des perspectives de carrière plus claires et plus attractives pour les chercheuses et les chercheurs de talent actifs en Suisse, ceci également afin de mieux exploiter le potentiel de relève du pays. Le FNS prévoit d'utiliser environ un cinquième des moyens financiers proposés dans son programme pluriannuel pour des mesures visant à optimiser l'encouragement des carrières académiques.

Le Fonds national suisse désire entre autres:

  • augmenter les fonds accordés aux instruments d'encouragement visant l'indépendance scientifique précoce;
  • mettre en place des subsides pour les professeurs assistants "Tenure Track" (bourses APTT) afin de soutenir des perspectives de carrière claires pour ces postes prévus dans les hautes écoles;
  • introduire l'offre d'encouragement PRIMA (Promote Women in Academia) pour soutenir de manière convenable les chercheuses talentueuses;
  • adapter avec flexibilité les subsides professeurs boursiers FNS aux diverses conditions des hautes écoles universitaires et aux besoins des hautes écoles spécialisées et pédagogiques.

    Transfert de connaissances: créer des ponts avec la CTI

    Pour accélérer le transfert de connaissances vers la société et l'économie, le FNS souhaite collaborer avec la Commission pour la technologie et l'innovation (CTI) et renforcer l'encouragement des activités à la jonction entre recherche scientifique et innovation. Le programme «Bridge» doit faciliter l'exploitation du potentiel d'innovation amené par les résultats de la recherche dans le domaine préconcurrentiel, c'est-à-dire avant la création de produits mûrs pour le marché. Son objectif est entre autres de soutenir les jeunes chercheuses et chercheurs qui souhaitent tester leurs idées d'application et franchir le pas vers la pratique commerciale. Ce programme doit en outre favoriser les projets de coopération entre les hautes écoles universitaires et les hautes écoles spécialisées.

    Incertitude concernant l'Europe: flexibilité requise

    La participation de la Suisse au programme-cadre de recherche de l'UE "Horizon 2020" est toujours incertaine. Le FNS doit donc faire preuve de flexibilité dans la planification des années 2017 à 2020. Le présent programme pluriannuel pourrait subir des changements substantiels si la Suisse devait effectivement être exclue du programme "Horizon 2020" à partir de 2017. Le FNS va donc élaborer des scénarios pour parer à ce cas de figure. Mais ce qui est d'ores et déjà certain aujourd'hui, c'est que des mesures d'encouragement national telles que les "Temporary Backup Schemes", lancés comme solution de secours, ne peuvent pas remplacer durablement les mises au concours européennes. L'internationalité et par conséquent l'intégration dans l'Espace européen de la recherche sont indispensables à la recherche de pointe en Suisse.

Contact

Division Communication
Service de médias
Tél. +41 (0)31 308 23 87

E-mail com@snf.ch