Open Research Data: résumé et dernières précisions

12/09/2017

Les nouvelles requêtes en encouragement de projets devront toutes comporter un plan de gestion des données (DMP). Il suffira d'une ébauche jugée plausible.

Dès octobre, des plans de gestion des données (redigés dans mySNF) feront partie intégrante des requêtes en encouragement de projets du FNS. Ces plans de gestion ne doivent pas encore être définitifs au moment de la soumission de la requête. Ils sont une ébauche, et ne sont pas pris en compte dans l'évaluation de la requête. Une fois celle-ci approuvée par le FNS, le DMP peut encore être adapté, modifié ou élargi durant toute la durée du subside. La version définitive du DMP ne devra être fournie qu'au moment de l'achèvement du projet.

Processus d'apprentissage

Depuis plusieurs mois, le FNS a communiqué activement sur cette nouvelle étape de sa stratégie Open Research Data (ORD) et tenté de répondre aux questions, voire préoccupations des chercheuses et chercheurs. Il a continuellement actualisé sa liste de Frequently Asked Questions (FAQ).

Plusieurs réponses ne pourront être apportées que lors des mois et années qui viennent, car elles dépendent des solutions discutées et proposées par les différentes communautés scientifiques. Celles-ci sont les mieux placées pour juger quelles sont par exemple les meilleures bases de données ou définitions précises des données dans leur discipline. "C'est un processus d'apprentissage mutuel", explique Aysim Yimaz, responsable du dossier ORD au FNS. "Nous espérons collecter des informations et apprendre nous-mêmes des communautés scientifiques."

Le FNS introduit le DMP progressivement dans d'autres instruments et programmes. Le plus simple est de consulter la page du site Internet du FNS consacrée à l'instrument en question. Des informations supplémentaires sur l'élaboration d'un DMP sont à disposition sur le site du FNS, où les directives pour les chercheuses et chercheurs peuvent également être consultées.

Dans la mesure où elles ont déjà été publiées, les données et métadonnées des requérant-e-s doivent être mises à disposition dans des banques de données numériques. Le format des données doit permettre aux personnes intéressées de les trouver, d'y accéder et de les réutiliser, pour autant que cela n'enfreigne ni la loi, ni l'éthique, ni les droits d'auteur, ni d'autres clauses.

​​Contact

Groupe de travail Open Research Data
E-mail ord@snf.ch