Prix Latsis national 2017 décerné au chimiste Xile Hu

16/01/2018

Le chimiste Xile Hu a reçu le Prix Latsis national doté de 100 000 francs suisses lors d'une réception organisée à l'Hôtel du gouvernement à Berne.

Xile Hu a été récompensé par le Prix Latsis national pour ses recherches pionnières sur la production de carburants solaires et la synthèse de molécules à haute valeur ajoutée. Le chimiste de 39 ans a été soutenu à sept reprises par le FNS depuis son arrivée en 2007 à l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), où il est professeur au sein de l'Institut des sciences et ingénierie chimiques. Le Prix Latsis national est décerné chaque année par le FNS sur mandat de la Fondation Latsis Internationale sise à Genève.

© FNS/Severin Nowacki

"Ce sont des scientifiques tels que Xile Hu qui rendront possible la révolution énergétique dont notre société a besoin." Dans ses mots de bienvenue à la cérémonie de remise du prix Latsis le 11 janvier 2018 à l'Hôtel du gouvernement à Berne, le président du Conseil de la recherche du FNS, Matthias Egger, a souligné l'importance des travaux du lauréat du Prix Latsis national 2017, notamment pour la production durable d'hydrogène à partir d'énergie solaire. Pour Ursula Zybach, présidente du Grand Conseil du canton de Berne, il est exceptionnel qu'un chercheur aussi talentueux ait choisi la Suisse pour y mener ses recherches.

La secrétaire d'Etat du Département fédéral des affaires étrangères, Pascale Baeriswyl a rappelé les rapports étroits liant diplomatie et science. Cette dernière permet une argumentation politique pouvant s'appuyer sur des bases solides. Les collaborations internationales de recherche, à l'instar du CERN ou du nouveau synchrotron SESAME en Jordanie, offrent des opportunités de dialogue neutre entre des personnes venant de régions en conflit. Et à l'inverse, la diplomatie joue un rôle crucial pour assurer les financements de programmes de recherche internationaux. "La politique ne peut pas se permettre d'ignorer la science", a souligné l'oratrice d'honneur de cérémonie.

"Avec ses travaux Xile Hu a amené une compréhension unique des fondements théoriques de la catalyse chimique", a dit Paul Dyson, membre du Conseil national de la recherche du FNS, dans sa laudatio du lauréat. Ce dernier a contribué dans des domaines extrêmement variés de la catalyse: en chimie organique et inorganique, en électrochimie, et fait des contributions allant de l'idée conceptuelle aux applications concrètes. Paul Dyson a salué la créativité et l'élégance des travaux de Xile Hu, et rendu hommage à la persistance du chercheur, à sa passion pour l'enseignement ainsi qu'à sa conviction que la recherche fondamentale doit également contribuer à résoudre les problèmes de la société.

Dans son discours, Xile Hu a souligné l'importance de développer des catalyseurs basés sur des éléments chimiques abondants, qui seuls permettent une application à l'échelle industrielle. Il a expliqué la synthèse de son premier catalyseur, la nickamine, aujourd'hui utilisé par l'industrie pharmaceutique. Il a souligné l'importance que la recherche laisse du temps à la réflexion en citant Confucius: "Apprendre sans réfléchir est vain; mais réfléchir sans apprendre est dangereux."

 

Le Prix Latsis national, l'une des distinctions scientifiques les plus importantes de Suisse, honore une chercheuse ou un chercheur de moins de 40 ans pour ses travaux scientifiques remarquables menés en Suisse.

​​Contact

Division Communication
Veronika Riesen
E-mail com@snf.ch