Excellent début : PRIMA finance les projets de 22 chercheuses

29/08/2018

Lancé pour la première fois en 2017, l'instrument d'encouragement PRIMA du FNS rencontre un vif succès. A l'échéance de novembre 2017, 189 chercheuses avaient soumis un projet et 22 d'entre elles ont désormais obtenu un subside.

"La quantité des requêtes aussi bien que leur qualité sont impressionnantes", se réjouit le professeur Fritz Schlunegger, président du comité spécialisé Carrières du Conseil de la recherche du FNS. Face à l'excellence des projets, le FNS a décidé de ne pas se limiter à l’octroi de 14 subsides comme originalement prévu. Les 22 projets sélectionnés se sont imposés au terme d'une procédure en deux étapes.

Un financement pour 5 ans

En moyenne, les chercheuses bénéficient de 1,3 million de francs. Ces fonds couvrent pendant cinq ans leur propre salaire, les salaires de leurs collaborateurs et les autres coûts du projet. Globalement, la contribution du FNS se porte à 28,6 millions de francs.

Le professorat comme objectif

Les femmes professeures restent largement sous-représentées dans les hautes écoles suisses. C'est la raison pour laquelle le FNS soutient des femmes scientifiques excellentes qui présentent un grand potentiel. Grâce à PRIMA (Promoting Women in Academia), elles dirigeront un projet avec leur propre équipe dans une institution de recherche en Suisse. Cela leur permettra d'affûter leur profil scientifique en vue de la prochaine étape de leur carrière : un poste de professeure. "De plus, un subside PRIMA représente un label d'excellence et augmente ainsi leurs chances d'obtenir un poste de professeure", souligne Fritz Schlunegger. Par ailleurs, si la chercheuse est nommée professeure dans une haute école de Suisse, elle peut transférer les fonds PRIMA à son nouveau poste – un avantage supplémentaire.

La deuxième mise au concours a démarré le 1er août 2018. Les requêtes peuvent être soumises jusqu'au 1er novembre 2018.

PRIMA

​​Contact

PRIMA
E-mail prima@snf.ch