Libre accès aux publications, le FNS soutient le Plan S européen

04/09/2018

Les institutions de promotion de la recherche européennes et nationales devront astreindre tous les chercheurs à rendre leurs publications librement accessibles à partir de 2020. Le FNS soutient ce Plan S publié aujourd'hui à Bruxelles. Il ne lui est toutefois pas encore possible de le signer pour le moment.

Grâce au Plan S, la Commission européenne et Science Europe, l'association des organisations nationales pour l’encouragement de la recherche et des organisations de recherche, veulent davantage promouvoir les changements structurels dans le système de publication scientifique. A partir de 2020, le libre accès ou l'Open Access (OA) doit devenir un standard dans l'Espace européen de la recherche (EER), dont la Suisse fait aussi partie.

Une obligation pour tou​tes les chercheuses et tous les chercheurs

Qu’est-ce que cela signifie concrètement ? A partir de 2020, tous les chercheurs qui bénéficient des fonds d'un organisme de financement de la recherche seront tenus de publier 100% de leurs résultats directement dans des revues en Open Access ou sur des plates-formes Open Access. Les lecteurs pourront y accéder en ligne immédiatement et gratuitement. Les éventuels frais de publication seront couverts par les bailleurs de fonds. Ils limitent le montant des coûts et les rendent transparents.

Différence avec la politi​​que OA 2020 du FNS

Onze organisations nationales d'encouragement ont déjà signé le Plan S. D'autres organismes nationaux de promotion de la recherche ainsi que le Conseil européen de la recherche (CER) et la Commission européenne se déclarent en sa faveur, mais attendent de le signer en raison de considérations juridiques notamment.

​C'est la situation du Fonds national suisse également. "Nous soutenons le Plan S, mais ne pouvons pas encore le signer à l'heure actuelle", indique Matthias Egger, président du Conseil national de la recherche du FNS. En effet, le FNS a lancé au printemps 2018 sa politique Open Access 2020 par laquelle il poursuit les mêmes objectifs que la Commission européenne et Science Europe, à savoir le libre accès à toutes les publications à partir de 2020. Par contre, à la différence du Plan S, la politique OA du FNS permet une première publication dans une revue payante puis un dépôt ultérieur sur une plate-forme OA. Ce qu'on appelle la green road de l'Open Access fait également partie de la stratégie nationale 2024 sur l'Open Access des hautes écoles suisses.

"Nous allons maintenant consulter les hautes écoles suisses, les Académies des sciences et d'autres partenaires et ensuite prendre une décision au sujet de la signature", explique Matthias Egger. Dans l'intervalle, le FNS reste attaché à sa politique OA 2020 et continue d'autoriser la green road.

Utilité pour la science, l’économie et la société

Le principe du libre accès demeure incontestable pour le FNS. "Les résultats de la recherche financée par des fonds publics représentent un bien public", souligne Matthias Egger. "Il est clair que la possibilité d'accéder à ces résultats et de les utiliser immédiatement et gratuitement est profitable à la science, à l'économie et à la société." Le FNS y contribue de manière significative avec sa politique OA 2020.

​​Contact

Open Access to Publicat​ions
Tobias Philipp
E-m​ail oa@snf.ch