Encouragement de carrières malgré une longue interruption

14/09/2018

Qu'il s'agisse de maternité, de service militaire ou d'un accident, une longue interruption de carrière ne devrait pas empêcher l’encouragement des chercheurs. C’est pourquoi le FNS flexibilise la prolongation du délai d’admission pour les instruments d'encouragement des carrières.

Les chercheuses et chercheurs souhaitant obtenir un financement du FNS dans l'encouragement de carrières doivent soumettre leur requête dans un délai déterminé après l’obtention de leur doctorat ou de leur diplôme médical. Ce délai varie en fonction de l'instrument d'encouragement ou du groupe cible. Cette mesure contribue à rendre les jeunes chercheuses et chercheurs rapidement indépendants.

Retard réel pris en compte

Jusqu'à présent, le délai pouvait être prolongé d'un an au maximum et sur demande justifiée. Les raisons possibles sont par exemple la maternité, le congé parental, le service militaire, la formation continue, une maladie ou un accident.

L’expérience a toutefois montré que cette année supplémentaire n'est pas toujours suffisante. C'est pourquoi la prolongation du délai d’admission n'est plus limitée à une année mais correspond désormais au retard réel. Pour les mères, le délai d’admission est prolongé d'une durée forfaitaire de 18 mois par naissance survenue après le doctorat ou le diplôme médical.

Mieux utiliser le potentiel

"L'adaptation de la fenêtre temporelle donne plus de flexibilité aux chercheurs. Une carrière interrompue ou inhabituelle ne les exclut plus de l'encouragement du FNS", explique Matthias Egger, président du Conseil national de la recherche du FNS. "De cette manière, nous soutenons la diversité dans la recherche et faisons un meilleur usage du potentiel des jeunes chercheurs".

Contact

Division Carrières
E-mail careers@snf.ch