Lorsque le numérique réinvente la poésie

23/04/2019

Le prix Optimus Agora du FNS revient à Antonio Rodriguez pour un projet d’exposition qui explore le futur de la poésie.

L’exposition "Digital Lyric" au Château de Morges (VD) proposera en 2020 une exploration interactive de la poésie à travers les technologies numériques. Mené par Antonio Rodriguez, professeur de littérature moderne à l’Université de Lausanne, ce projet est récompensé par le prix Optimus du programme Agora du FNS, qui encourage des formes originales de communication scientifique. Le remis du prix aura lieu lors de la conférence Sciencecomm’19 en septembre 2019.

Pourquoi mêler informatique et poésie?

La poésie est emblématique du tournant entre le papier et le numérique, car elle a toujours investi les nouveaux supports du texte. En Occident, elle a été réduite à la fin du XIXe siècle à la publication imprimée à lire silencieusement. Mais elle connaît des formes bien plus variées: on la déclame, on la chante, on la danse. Le support numérique permet de redonner vie à ces composantes multimédia et surtout d’inventer de nouvelles manière d’appréhender la poésie.

Concrètement, que proposera votre exposition?

Elle comprendra huit espaces. Les visiteurs pourront améliorer leur diction par une master class virtuelle qui indique les progrès en temps réel. Ou utiliser un générateur de poèmes automatique fondé sur l’intelligence artificielle et qui permet de modifier certains paramètres – davantage d’amour, de mélancolie ou de joie – et même de pasticher des poètes célèbres. Une salle utilisera la réalité augmentée pour démultiplier une performance artistique. Et des algorithmes basés sur le big data proposeront de nouvelles anthologies (regroupements de textes, ndlr.), un exemple typique du nouveau domaine des humanités digitales.

Le prix Optimus Agora vous enverra pour deux semaines à San Francisco, capitale des nouvelles technologies. Qu’espérez-vous en tirer?

D’abord, articuler les réseaux de Swissnex et de Pro Helvetia pour mieux faire connaître le patrimoine poétique exceptionnel de la Suisse romande – Byron, Hugo, Rilke, Borges l’ont célébrée –, mais surtout notre savoir-faire, notre organisation et notre capacité d’innovation.

Comment voyez-vous la numérisation ?

Elle ne devrait pas être anonyme, angoissante ou désincarnée, mais au contraire ancrée dans un territoire, et soutenir la créativité, rapprocher de la langue, de la voix, du corps. Bref, accroître notre humanité. Avec cette exposition, nous voulons lever certaines peurs: autant celles de la numérisation que celles d’une poésie réservée à une seule élite.

L’exposition Digital Lyric

Le Château de Morges présentera l’exposition "Digital Lyric" du 14 février au 10 mai 2020, soit de la Saint-Valentin à la Fête des mères ("deux rituels de poésie populaire", glisse Antonio Rodriguez). Le projet est mené par des experts en littérature, en informatique et en géographie de l’Université de Lausanne, de l’EPFL et de la Haute école d’ingénierie et de gestion du canton de Vaud (HEIG-VD) et de la Haute école d’art et de design (HEAD). Il est financé par le programme Agora du FNS.

Liens

Contact

Division Communication
E-mail com@snf.ch