Objectif 100%: généraliser les publications en Open Access

13/06/2019

Les bénéficiaires de subsides du FNS sont tenus de donner libre accès à leurs résultats et pourtant, seulement 50% des publications sont en Open Access jusqu’à présent. Le FNS vérifiera donc désormais de façon systématique le respect de cette condition.

Le FNS considère que les résultats de recherche financés par des fonds publics constituent un bien public – un principe qu’il promeut aussi sur la scène internationale. A l’automne 2018, la Commission européenne et Science Europe (association d’organismes nationaux de financement de la recherche et d’institutions de recherche) ont présenté le Plan S, destiné à normaliser l’Open Access.

Le FNS approuve les objectifs du Plan S, mais poursuit pour l’instant sa propre stratégie pour 2020. "Nous suivons les évolutions en cours et prévoyons une adaptation éventuelle de la stratégie à partir de 2021", explique Matthias Egger, président du Conseil national de la recherche.

Seulement 48% d’Open Access

Le FNS exige depuis longtemps que les bénéficiaires de subsides publient leurs résultats en Open Access en ligne et prend en charge les frais correspondants. Or, une enquête portant sur 32’000 publications issues de subsides du FNS entre 2014 et 2018 révèle que 48% des publications sont en libre accès, 33% ne sont pas accessibles en ligne, et 19% ne sont pas disponibles dans leur version la plus récente et la plus utile. L’objectif de 100% d’Open Access d’ici 2020 nécessite encore des efforts de la part des bénéficiaires et du FNS.

Nouveau suivi individuel

Désormais, le FNS vérifiera que les bénéficiaires appliquent la prescription relative à l’Open Access. "Si l’on constate que cette obligation n’est pas respectée, ou que la situation n’est pas claire, nous enverrons un courrier à la personne concernée", souligne Matthias Egger. "Les publications peuvent souvent être publiées selon la Green Road." Cela consiste à publier d’abord les résultats dans une revue payante et à déposer ensuite l’article dans les six mois (ou douze mois pour les livres) dans une base de données en libre accès.

Processus facilité par mySNF

Depuis l’automne 2018, les requêtes de subsides Open Access peuvent être soumises directement sur la plateforme mySNF, facilitant l’accès à un soutien financier. On compte déjà 250 subsides pour la publication d’articles (Article Processing Charges, APC) et 120 subsides pour la publication de livres (Book Processing Charges, BPC) traités via mySNF.

Contact

Division Open-Access-Strategie
E-mail oa@snf.ch