Une étude confirme: Doc.CH a un effet positif sur la réalisation des thèses et les carrières

27/06/2019

Grâce à l’instrument Doc.CH, le FNS soutient avec succès les doctorant-e-s des sciences humaines et sociales.

En 2018, le FNS a décidé de sonder les bénéficiaires de Doc.CH après onze mises au concours, de mars 2013 à mars 2018. De la sorte, il voulait en savoir plus sur les effets de cet instrument d’encouragement. La conception, la procédure d’évaluation et l’attractivité de l’instrument constituaient également des aspects de l’évaluation.

Objectifs principaux atteints

Le rapport parvient à une conclusion réjouissante pour le FNS: Doc.CH est un instrument d’encouragement efficace qui répond à un besoin manifeste. Fritz Schlunegger, président du Comité spécialisé Carrières du Conseil national de la recherche : "Les chiffres démontrent que, en moyenne, les bénéficiaires Doc.CH ayant déjà terminé leur doctorat y parviennent plus rapidement que les doctorant-e-s financé-e-s par d’autres sources."

Un autre avantage est relevé : perçu comme un signe d’excellence, le subside Doc.CH favorise l’acquisition de compétences et de responsabilités jugées comme très avantageuses pour la future carrière des bénéficiaires.

Le rapport montre aussi clairement que Doc.CH complète de manière pertinente les lacunes qui existent dans le financement accessible aux doctorant-e-s des sciences humaines et sociales. "Doc.CH est ainsi une option complémentaire tout à fait adaptée par rapport à d’autres possibilités de financement existantes, comme l’encouragement de projets du FNS", précise Fritz Schlunegger.

Des pistes pour améliorer l’encouragement

Doc.CH permet certes aux bénéficiaires de passer plus de temps sur leur recherche que les autres doctorant-e-s, avec donc un effet positif sur la durée des thèses. Toutefois, cela se fait parfois au détriment d’autres activités importantes pour une future carrière, comme les expériences d’enseignement.

Les participant-e-s au sondage ont par ailleurs émis des critiques sur le fait que Doc.CH n’inclut pas le temps et le financement nécessaires à la préparation du sujet de recherche et de la demande de subside. Des situations risquées et précaires peuvent en découler pour les requérant-e-s dont seule une minorité obtiendra un subside.

Fritz Schlunegger : "Ce rapport, avec ses différents constats et suggestions, nous est très utile pour approfondir nos réflexions et élaborer diverses adaptations de l’instrument Doc.CH en vue de la prochaine période de financement qui commencera en 2021."

Etude de l’Université de Berne

L’étude a été réalisée par l’"Interdisciplinary Centre for Gender Studies" de l’Université de Berne. Le groupe d’étude mandaté par le FNS a entre autres effectué une enquête en ligne auprès des bénéficiaires d’un subside Doc.CH et mené des entretiens avec des doctorant-e-s, des responsables de la supervision des doctorant-e-s et des expert-e-s. Par ailleurs, un groupe témoin a été constitué à partir des données issues d’une enquête menée par l’Office fédéral de la statistique auprès des personnes diplômées des hautes écoles, ceci afin d’analyser le succès des bénéficiaires d’un subside Doc.CH et déterminer dans quelle mesure leur réussite peut être attribuée à l’instrument Doc.CH.

Contact

Division Carrières
E-mail Doc.CH@snf.ch