Des réseaux de neurones impulsionnels à grand potentiel

22/10/2019

CHIST-ERA soutient avec près de 10 millions de francs dix projets transnationaux sur l’intelligence artificielle. Parmi ces projets, trois comportent des chercheurs en Suisse financés par le FNS.

La dernière mise au concours de CHIST-ERA lancée fin 2018 portait sur les thèmes Analog Computing for Artificial Intelligence et Smart Distribution of Computing in Dynamic Networks. 62 requêtes ont été soumises (15 avec des partenaires suisses) pour un taux de succès de 16,1% (resp. 20%). Parmi les projets sélectionnés, 40% ont un partenaire d’un pays de l’Union européenne élargie.

Imiter le cerveau

Les chercheurs soutenus par le FNS – Jean Fompeyrine (IBM), Giacomo Indiveri et Evangelos Eleftheriou (Université de Zurich et IBM), Taekwang Jang et Michele Magno (ETHZ) – partagent une vision commune sur le grand potentiel des réseaux de neurones impulsionnels pour la société. En effet, en tentant d’imiter le fonctionnement du cerveau, ces réseaux permetteraient d’effectuer des opérations de grande complexité tout en restant peu gourmands en énergie.

Leurs projets respectifs proposent, chacun à sa manière, d’utiliser ces structures pour une implémentation efficace de l’intelligence artificielle dans la vie courante. Cela concerne un vaste éventail d’applications potentielles telles que les véhicules autonomes, les téléphones portables ou les systèmes de suivi de la santé.

Depuis 10 ans

CHIST-ERA est un réseau d’agences de financement de la recherche en Europe et ailleurs. Il fut établi en 2009 pour soutenir une recherche pluridisciplinaire excellente dans le domaine des technologies de l’information et de la communication pouvant mener à des percées technologiques à long terme. Le réseau CHIST-ERA est lui-même soutenu par l’Union européenne à travers le programme FET qui finance le développement de nouvelles technologies.

Contact

Division Mathématiques, sciences naturelles et de l’ingénieur
E-mail chistera@snf.ch