Réseaux internationaux: 19 projets COST en Suisse

27/01/2020

L’intégration de réfugiés, la résistance de plantes de culture au changement climatique, la substitution d’huiles essentielles aux pesticides: trois des nouveaux projets COST financés par le FNS portent sur ces thèmes.

​Le programme COST est ouvert à tous les domaines. Il réunit des chercheuses et chercheurs européens qui développent conjointement leurs idées et initiatives au sein de réseaux internationaux, appelés "Actions". Les Actions COST ne financent pas la recherche en elle-même, mais soutiennent le réseautage par l’intermédiaire de réunions, d’échanges scientifiques de courte durée, d’écoles de formation et d’activités de diffusion. Une Action COST associe des partenaires de 28 pays différents en moyenne.

Un taux de succès de 38%

Les scientifiques établis en Suisse peuvent participer eux aussi aux Actions COST. Le FNS soutient leurs projets de recherche avec des subsides destinés spécifiquement aux jeunes chercheuses et chercheurs visant à établir de vastes réseaux à l’international à un stade précoce de leur carrière.

Le FNS a évalué 50 projets de chercheuses et chercheurs en Suisse dans le cadre de sa mise au concours 2019 pour COST. Le Conseil de la recherche en a retenu 19, auxquels il a alloué un montant total de 5 millions de francs, ce qui correspond à un taux de succès de 38%.

Large éventail thématique

Les projets soutenus seront mis en œuvre au cours des quatre prochaines années. Ils proviennent des disciplines les plus diverses, de la recherche spatiale à l'étude des migrations en passant par la médecine ou encore la climatologie. En voici trois exemples: Matthias Drilling et Jörg Dittmann (Haute école spécialisée de la Suisse orientale) étudient le potentiel d'une intégration sociale basée sur le voisinage pour de jeunes réfugiés d'Érythrée et d'Éthiopie. Sur la base de leurs résultats, ils formuleront des recommandations pour la politique sociale. Ora Hazak (Université de Fribourg) vise pour sa part la conception de plantes de culture résistantes au stress dû au changement climatique. Et Markus Rienth (Haute école spécialisée de Suisse occidentale) analyse la manière dont des huiles essentielles peuvent être appliquées aux vignes comme alternative durable aux pesticides.

"COST n'est probablement pas assez connu des chercheuses et des chercheurs; il s'agit d'un instrument classique de financement de réseautage fondé sur une démarche ascendante, ouvert aux scientifiques de toutes les disciplines et doté de suffisamment de fonds pour engager un-e doctorant-e ou un-e postdoctorant-e qui travaillera sur une question d'intérêt international", explique le Prof. Christoph Heinrich, président du panel d’évaluation COST du FNS.

 


 

Contact

Division InterCo
E-Mail cost@snf.ch