#SNSFequality : action pour la Journée internationale des femmes de science

07/02/2020

À l’occasion de la Journée internationale des femmes et des filles de science, le 11 février, le FNS réserve ses canaux dans les médias sociaux pour mettre en évidence les chercheuses et donner davantage de visibilité à leurs projets.

"Il est inconcevable de se priver du talent de la moitié de l’humanité." Voici ce que dit la directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, dans le "Manifeste pour les femmes et la science" datant de 2016. D’après les indications de l’UNESCO, la part des femmes dans la recherche se situe encore en dessous de 30%. Afin de souligner l’importance d’une représentation équitable des femmes, la Journée internationale des femmes et des filles de science est organisée le 11 février de chaque année. "Le monde a besoin de science et la science a besoin des femmes", soutient Irina Bokova.

Visibilité des chercheuses sur les canaux du FNS

Le 11 février 2020, nos plates-formes de médias sociaux sont réservées aux chercheuses. Nous partagerons des tweets, des fils de discussion et des posts dans lesquels des chercheuses montrent leur quotidien professionnel sur Twitter, LinkedIn, Facebook ou Instagram (utiliser le hashtag #SNSFequality et sur Instagram indiquer @swissnationalsciencefoundation). Nous soutenons ainsi leur travail et leur réseautage en leur donnant de la visibilité. Que leurs travaux soient ou non financés par le FNS n’a pas d’importance, et les contributions critiques sont aussi bienvenues. Nous nous intéressons néanmoins en particulier aux belles réussites des chercheuses.

Égalité et place scientifique suisse

L’égalité entre femmes et hommes fait partie des préoccupations principales du FNS, car la sous-représentation des femmes est également bien réelle dans la recherche en Suisse. Le FNS s’engage pour cette cause car la diversité et l’égalité des chances constituent d’importants critères de qualité pour notre place scientifique.

Ainsi, la part des femmes au sein du Conseil de fondation doit s’élever à au moins 40% ; en outre, le FNS porte chaque année un regard critique sur ses propres processus d’évaluation via son monitorage de l’égalité afin de mettre en place des améliorations. Par ailleurs, pour pallier le manque de professeures, le FNS octroie des subsides substantiels à des chercheuses d’exception afin de les soutenir dans l’obtention d’une chaire. De plus, le FNS a repris début 2020 la gestion d’AcademiaNet, une plate-forme qui soutient les chercheuses dans leurs activités de réseautage et leur donne de la visibilité.

Contact

Division Communication
E-mail com@snf.ch