Déjà 235 livres en libre accès encouragés

26/03/2020

Depuis avril 2018, le FNS prend en charge les coûts de publication immédiate de livres en libre accès. Les chercheuses et les chercheurs bénéficient ainsi d’une visibilité accrue et leurs résultats peuvent être rapidement réutilisés.

Le FNS s’est fixé pour objectif de rendre disponible en Open Access (OA) 100% des publications. Il considère en effet que les résultats de la recherche financée par des fonds publics constituent un bien public. Ce principe s’applique non seulement aux articles de revues, mais aussi aux livres. Le FNS a donc été l’une des premières organisations d’encouragement européennes à inclure les livres dans le financement de l’Open Access. Les chercheuses et chercheurs peuvent bénéficier de subsides afin de couvrir les frais de production relatifs aux publications OA. Le FNS rembourse les "Book Processing Charges" (BPC), que les résultats publiés dans le livre proviennent ou non d’un projet de recherche encouragé par le FNS.

15’000 francs en moyenne

L’offre relative aux livres a reçu un accueil très positif: les chercheuses et les chercheurs ont en moyenne demandé 11 subsides par mois en 2018 et 15 en 2019. Fin 2019, le FNS avait ainsi financé 235 livres OA à hauteur de 3,6 millions de francs, soit une moyenne de 15’400 francs par livre. La majorité des subsides sont octroyés dans le domaine des sciences humaines où les livres constituent toujours un support essentiel de diffusion des connaissances.

"La demande croissante est très encourageante", souligne Regula Graf, responsable de l’encouragement des livres OA au sein du FNS. "De plus en plus de scientifiques empruntent la gold road et publient immédiatement leurs résultats en libre accès. La contribution financière apportée par le FNS les soutient dans cette démarche".

Le financement est modulaire. Le module de base couvre les coûts jusqu’à un montant maximal de 15’000 francs, ce qui s’avère suffisant pour la moitié des publications. Si les livres sont très volumineux ou nécessitent un travail de mise en page particulier, un financement supplémentaire peut être demandé. Le FNS soutient aussi les livres complétés par des fichiers audio et vidéo ou des fonctions interactives grâce à un module supplémentaire qui bénéficie à 6% des requêtes. Enfin, le FNS finance également la relecture plus complexe de livres écrits dans une langue étrangère, en particulier l’anglais, afin de garantir une plus grande portée internationale.

73 maisons d'édition dans huit pays

Les livres OA encouragés par le FNS sont publiés par 73 maisons d'édition scientifiques dans 8 pays. Les maisons d’édition suisses (45%) et allemandes (43%) arrivent en tête et les trois quarts des livres sont rédigés en allemand (54%) et en français (24%).

"Le nombre élevé de maisons d'édition reflète la diversité du marché et montre qu’il existe déjà une offre OA importante", poursuit Regula Graf. "C’est une évolution positive pour les auteur-e-s qui peuvent désormais choisir la maison d'édition la plus appropriée à leur publication".

En proposant des publications librement accessibles sur Internet, les maisons d'édition scientifiques s’ouvrent à de nouveaux marchés. Elles sont toutefois confrontées à certains enjeux. En matière d’assurance qualité, les livres suivent eux aussi, à l'instar des articles, des procédures d’évaluation par les pairs qui revêtent une importance croissante. Avant d’apporter son soutien financier, le FNS exige des maisons d'édition qu’elles mettent en œuvre ce type de procédures et les documentent. Le libre accès comme les publications numériques requièrent de manière générale que les maisons d’édition adaptent leurs modèles commerciaux et leurs processus de travail.

Chapitres de livres dans des ouvrages collectifs

Les chercheuses et chercheurs reçoivent également un soutien financier pour les chapitres de livres lorsque les résultats publiés proviennent de projets de recherche encouragés par le FNS. A ce jour, le FNS a octroyé six subsides sous la forme de "Book Chapter Processing Charges" (BCPC). "Nous supposons que ce chiffre est appelé à augmenter", ajoute Regula Graf. "Le libre accès à une version numérique est particulièrement important pour les ouvrages collectifs. Les différents chapitres gagnent ainsi en visibilité et reçoivent l’attention qu’ils méritent".

Contact

Division de sciences humaines et sociales
E-mail pub@snf.ch