La science en images

28/04/2020

Photographies gagnantes

Des photographies spectaculaires, vidéos déconcertantes et histoires intimes proposent un nouvel éclairage sur la recherche contemporaine. Le jury du Concours FNS d’images scientifiques a attribué cette année quatre premiers prix et sept mentions.

La quatrième édition du Concours FNS d’images scientifiques a suscité un vif intérêt. "Ces images étonnantes présentent une autre vision de la science, bien éloignée des habituels clichés de blouses blanches, de laboratoires et de scientifiques anonymes", commente Nadine Wietlisbach, directrice du Fotomuseum Winterthur et présidente du jury du concours.

"Les œuvres soumises montrent toute la richesse du monde de la recherche, ajoute Matthias Egger, président du Conseil national de la recherche du Fonds national suisse (FNS). Elles mettent en avant des côtés moins connus mais importants de la science: la sensibilité à la beauté, les regards subjectifs, la personnalité des chercheuses et des chercheurs."

Des œuvres étonnantes, parfois déroutantes

Une photographie de la plante de pied d’un éléphant remporte le premier prix dans la catégorie "L’objet d’étude". Le cliché pris par Paulin Wendler, doctorante à l’Université de Zurich, a séduit le jury par cette vue étonnante qui "force le spectateur à ralentir" ainsi que par "ses lignes ciselées et sophistiquées qui contrastent avec l’image usuelle habituellement associée au mammifère lourd et massif".

Le prix de la catégorie "Les femmes et les hommes de la science" revient à un portrait réalisé par Kaan Mika, doctorant à l’Université de Lausanne, qui "défie ouvertement la représentation habituelle du scientifique dans son labo".

Anika König, chargée de cours à l’Université de Lucerne, remporte la catégorie "Les lieux et les outils" pour son travail d’enquête sur les mères porteuses en Ukraine. "La force de l’image réside dans l’absence flagrante de son sujet, mettant en évidence l’invisibilité des mères porteuses dans une société qui ne les montre pas", relève le jury.

Une courte séquence d’imagerie médicale mettant en scène une brique de Lego réalisée par Peter von Niederhäusern, doctorant à l’Université de Bâle, remporte la catégorie "Vidéos". Pour le jury, elle «déroute le spectateur, mettant au défi son sens de l’orientation» et "illustre à merveille comment la recherche de haut niveau peut passer par un joyeux bricolage assemblant heureux hasard et simplicité." Le jury a également attribué sept mentions parmi les plus de 250 œuvres soumises cette année.

Montrer la science et en parler

"J’aime partager la beauté de la science et la rendre accessible à un large public grâce à la photographie, confie le lauréat Kaan Mika, biologiste et photographe autodidacte. J’ai commencé à faire des portraits de mes collègues non seulement pour mettre en avant l’aspect humain de la recherche, mais aussi pour leur donner la possibilité d’expliquer ce qu’ils font vraiment au labo."

Toutes les œuvres soumises sont disponibles sur une galerie en ligne sur Flickr. Elles peuvent être utilisées à des fins non commerciales ainsi que par les médias avec simple mention des auteurs (licence Creative Commons). Les œuvre de la catégorie "Vidéos" sont par ailleurs valorisées par le DJ parisien AamourOcean qui les a mises en musique dans le cadre du projet Météo Science Performance mené par le producteur Witold Langlois.

Les images seront à découvrir lors des Journées photographiques de Bienne en 2021, l’édition 2020 ayant été repoussée suite aux mesures de lutte contre le coronavirus. Entre temps, les œuvres lauréates seront exposées par l’association Eye on Science dans le cadre du Zurich Film Festival du 24 septembre au 4 octobre 2020, où la remise des prix sera organisée.

Contact

Elise Frioud
Communication scientifique
Fonds national suisse
Wildhainweg 3, 3001 Berne
Tél: +41 31 308 24 81
E-mail elise.frioud@snf.ch


Le jury

Le jury est présidé par Nadine Wietlisbach, directrice du Fotomuseum Winterthur (Suisse). Les autres membres sont:

  • Emmanuel Ferrand, mathématicien, Sorbonne Université (France)
  • Jens Hauser, curateur (Danemark)
  • Irène Hediger, directrice d'Artists-in-labs, Université des arts de Zurich (Suisse)
  • Dominique Peysson, artiste, Ecole nationale supérieure des Arts Décoratifs (France)
  • Gilles Steinmann, directeur de la photographie, Neue Zürcher Zeitung (Suisse)

Liens