Un rapport Open Access individuel en un clic

02/06/2020

Parmi mes articles scientifiques, lesquels sont disponibles en libre accès? Les chercheuses et chercheurs suisses peuvent désormais répondre à cette question grâce au programme en ligne "SNSF Open Access Check". Le prototype couvre des articles publiés depuis 2015.

Les bases de données "Dimensions" et "Unpaywall" constituent les sources sur lesquelles s’appuie le programme "SNSF Open Access Check". "Dimensions" répertorie plus de 100 millions de publications, tandis que "Unpaywall" offre des informations sur le libre accès (Open Access, OA) pour plus de 25 millions de publications. La fusion de ces deux bases de données offre pour la première fois un aperçu d’un domaine jusqu’alors rarement exploré: le mode individuel de publication OA. Le FNS espère de cette initiative une impulsion qui favorisera la généralisation de l’Open Access.

L’utilisation est simple. Les chercheuses et chercheurs entrent leur nom et le programme génère un "rapport OA" individuel. Il contient une liste de tous les articles publiés et fait apparaître leur classement dans les différentes catégories OA (voir encadré). Les scientifiques peuvent ainsi voir immédiatement les publications qui sont librement accessibles et celles qui ne le sont pas. Le programme couvre les articles publiés depuis 2015 – que le FNS ait ou non encouragé la recherche ou la publication correspondante.

La voie verte (Green OA) souvent inutilisée

Des observations ont montré que les chercheuses et chercheurs pourraient mettre à disposition de nombreuses publications inaccessibles en empruntant la "voie verte". Ce modèle d’Open Access différé prévoit que l’article soit tout d’abord publié dans une revue payante, puis qu’une version au contenu identique soit mise librement à disposition dans une base de données, généralement après l’expiration d’une période d’embargo. De nombreuses et nombreux scientifiques ignorent ou oublient que cette possibilité existe. La liste générée par le programme leur permet d’identifier plus facilement les articles concernés pour les rendre ensuite librement accessibles.

Un prototype limité aux articles

Les deux bases de données présentent cependant des lacunes et des défauts inévitables. En effet, l’obtention automatique de listes de publications, l’attribution des publications à leurs auteur-e-s et la détermination du statut OA constituent des tâches complexes, et l’exhaustivité des données varie également selon les disciplines. Les livres et les chapitres de livres sont plus particulièrement concernés par ces obstacles techniques. Le prototype n’enregistre donc que les articles publiés dans des revues scientifiques.

Plans d’expansion mondiale

En lançant le programme en ligne "SNSF Open Access Check", le FNS franchit une première étape dans la collaboration initiée avec la société Digital Science, qui exploite la plate-forme "Dimensions". L’importance de la demande en rapports individuels OA, ainsi que les avantages et les limites de ces rapports feront l’objet d’une évaluation conjointe. L’objectif est que le statut personnel OA soit intégré à la version librement accessible de "Dimensions". Cela permettrait d’étendre le cercle des utilisatrices et utilisateurs aux scientifiques du monde entier.

"Vérifier son propre statut"

Les bénéficiaires de subsides sont tenus de s’assurer que les publications issues de résultats de recherches financées par le FNS soient accessibles directement, gratuitement et sans restriction. Des financements spécifiques et un guide dédié leur permettent de s’acquitter facilement de cette obligation. "Grâce à ce nouveau programme en ligne, nous leur apportons un soutien supplémentaire important", déclare Matthias Egger, président du Conseil national de la recherche. "Je demande instamment à chaque scientifique en Suisse de vérifier son propre statut et, si possible, de rendre toutes ses publications librement accessibles".

Différents modèles OA

Il y a libre accès et libre accès. Le programme en ligne "SNSF Open Access Check" distingue les catégories suivantes:

  • Gold: libre accès immédiat dans une revue dont les articles sont exclusivement en libre accès, généralement après paiement d'une redevance par l’auteur-e.
  • Green: libre accès en tant que publication secondaire dans une base de données publique, souvent après l’expiration d’une période d’embargo.
  • Hybrid: libre accès dans une revue par ailleurs non ouverte après paiement d’un supplément par l’auteur-e.
  • Autres formes de libre accès.

Des contrats nationaux facilitent l’OA dans les revues hybrides

Dans le cadre de la stratégie suisse d’Open Access, swissuniversities négocie des contrats avec des maisons d’édition selon le modèle "Read & Publish". Cela permet aux chercheuses et aux chercheurs de publier leurs articles en libre accès dans la plupart de ces revues sans frais supplémentaires, et de se conformer ainsi aux exigences du FNS en matière d’Open Access. Swissuniversities a conclu le premier contrat en mai 2020 avec Elsevier.

Contact

Division Stratégie
Data Team
E-mail contact@snsf-oa-check.ch