Encouragement de carrières: la performance globale des scientifiques compte

03/08/2020

Dans l’encouragement de carrières, le FNS a repris les recommandations DORA et adapté d’autres critères. Il améliore ainsi l’équité de la sélection et tient encore mieux compte des diverses trajectoires professionnelles.

​Comment mesurer équitablement les performances scientifiques? Pendant longtemps, le critère principal se résumait à la question suivante: les articles des scientifiques ont-ils été publiés dans des revues fréquemment citées ? Toutefois, l’indice de citation d'une revue – Journal Impact Factor – n’indique rien sur la prestation personnelle des scientifiques. C’est pourquoi la déclaration DORA recommande une évaluation plus étendue. Le FNS a signé cette déclaration en 2014 et la met en application étape par étape depuis lors.

De nombreux critères qualitatifs et quantitatifs

Désormais, le FNS a adapté tous ses règlements concernant l’encouragement des carrières en fonction des principes DORA; ces adaptations s’appliquent dès août 2020. Dès à présent, toute personne qui soumet une requête doit éviter d’indiquer des facteurs d’impact. Ceux-ci ne sont plus pris en compte lors de l’évaluation. En revanche, le FNS pondère davantage la qualité de l’ensemble des résultats de la recherche, dont font partie tant les publications que d'autres prestations telles que la collaboration avec des partenaires, la communication avec le public, les lots de données, les logiciels, les brevets, les contributions à des conférences et les prix.

L’évaluation s’appuie également sur des indications quantitatives qui n’ont rien à voir avec le facteur d’impact des revues. Par exemple, le nombre de citations d'un article peut parfois être important. Ce chiffre indique l’influence qu'exercent les requérant·es dans leur domaine de recherche.

Âge académique net pour l’évaluation

Autre changement dans l’évaluation: dorénavant, le FNS ne considère plus l’âge académique brut, mais net. Il comprend la période durant laquelle les requérant·es ont effectivement pu se consacrer à la recherche, après déduction des interruptions et des activités de nature non scientifique. L’âge académique net permet de comparer équitablement les prestations de l’ensemble des requérant·es.

Important: ce changement ne s’applique qu’à l’évaluation. Le calcul du délai entre l'obtention du doctorat et la remise de la requête se base pour l’instant encore sur l’âge académique brut. Toutefois, il peut faire l’objet de déductions clairement définies, notamment en cas de maternité, de devoirs d’assistance ou de complément de formation scientifique. En cas de maternité par exemple, le FNS déduit 18 mois par naissance et, c’est nouveau, cela vaut également pour les naissances avant l’obtention du doctorat.

Mobilité au sens large

Jusqu’à présent, les requérant·es devaient avoir fait de la recherche pendant un certain temps dans une deuxième haute école. Cette condition formelle ne s'applique plus désormais. Le FNS l’a remplacée par une définition plus large de la mobilité académique, dans laquelle il prend davantage en compte la diversité des carrières possibles. Il peut par exemple s’agir de collaborations internationales ou d’expériences dans le secteur privé. Néanmoins, en ce qui concerne les instruments Ambizione, Eccellenza et PRIMA, un changement de haute école reste un critère important pour l’évaluation. Dorénavant, ce type de changement et d’autres formes de mobilité peuvent également avoir lieu au cours de la durée du subside.

Plus d’équité et de diversité

"Avec ces adaptations, nous mettons en œuvre la déclaration DORA. Nous évaluons maintenant la prestation des chercheuses et des chercheurs au moyen de critères globaux et encore plus précis. En outre, nous assouplissons les conditions d'admission," indique Marcel Kullin, chef de la division Carrières. "De cette manière, nous rendons la sélection plus équitable et tenons encore mieux compte des différentes trajectoires professionnelles." Le FNS promeut ainsi la diversité dans le monde de la recherche. Et la Suisse exploite davantage le potentiel des jeunes scientifiques.

 

Déclaration DORA

La déclaration DORA (San Francisco Declaration on Research Assessment) recommande de procéder à une évaluation approfondie des prestations scientifiques. Cette déclaration a été publiée en 2012 par l’American Society for Cell Biology, conjointement avec des spécialistes des médias et des éditeurs. Depuis lors, ce sont environ 2000 organisations scientifiques et plus de 16 000 chercheuses et chercheurs qui l’ont signée.

 

 

Contact

Division Carrières
E-Mail careers@snf.ch