Le Prix Latsis national 2020 revient à Maryna Viazovska

21/09/2020

Le Prix Latsis national, décerné aux chercheurs prometteurs de moins de 40 ans, revient à Maryna Viazovska (EPFL) pour ses percées majeures dans la résolution de problèmes mathématiques.

Cette année, les deux prestigieux prix scientifiques suisses, Marcel Benoist et Latsis, seront remis simultanément pour la première fois. À l’occasion de son centenaire, le Prix Marcel Benoist, également désigné comme le "prix Nobel suisse", couronne les travaux de Rudolf Aebersold, spécialiste en biologie des systèmes (ETH Zurich/Université de Zurich). Le Prix Latsis national, décerné aux chercheurs prometteurs de moins de 40 ans, revient à Maryna Viazovska (EPFL) pour ses percées majeures dans la résolution de problèmes mathématiques. Les prix seront remis le 4 novembre 2020 à Berne par le conseiller fédéral Guy Parmelin.

Président de la Fondation Marcel Benoist, le conseiller fédéral Guy Parmelin souligne: "Nous nous réjouissons beaucoup de la collaboration avec la Fondation Latsis pour cette première cérémonie commune de remise des Prix scientifiques suisses, qui constitue une plateforme importante pour la Suisse scientifique". Le Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS) a procédé à la sélection scientifique des lauréats sur mandat des deux fondations.

Résolution d’un problème de mathématiques vieux de plusieurs siècles

Maryna Viazovska reçoit le Prix Latsis national 2020, d’un montant de 100 000 francs. La jeune mathématicienne d’origine ukrainienne, professeure à l’EPFL, a réalisé en 2016 une percée dans la résolution de problèmes d’empilement compact de sphères. "Je suis heureuse de contribuer grâce au Prix Latsis à l’excellente renommée de mon institut et des personnes qui y travaillent, et j’espère bien sûr que cette récompense incitera des filles à se passionner pour les mathématiques", se réjouit Maryna Viazovska.

La formule mathématique de l’empilement le plus compact possible de sphères dans un espace remonte au 16e siècle: le problème a été posé à l’origine par Sir Walter Raleigh, qui se demandait comment empiler des boulets de canon sur un navire de manière à éviter les vides autant que possible. Au fil des siècles, plusieurs mathématiciens de génie ont formulé des hypothèses sur l’empilement compact dans un espace multidimensionnel, mais ces hypothèses n’ont pu être prouvées dans un espace tridimensionnel qu’en 1998, au prix de calculs informatiques extrêmement complexes.

Maryna Viazovska fait sensation dans le monde de la mathématique moderne avec un calcul original et d’une simplicité éblouissante sur l’empilement de sphères en dimensions 8 et 24, particulièrement complexes – les travaux sur la dimension 24 ayant été réalisés en collaboration avec un groupe de recherche. Les résultats des recherches sur l’empilement compact de sphères dans un espace multidimensionnel ont des applications pratiques dans des techniques courantes. Ils servent par exemple à analyser les structures cristallines ou à corriger les erreurs dans la transmission de signaux mobiles, de sondes spatiales ou de connexions internet. Jusqu’à la découverte de Maryna Viazovska, on travaillait avec de simples hypothèses sur ces deux dimensions. Avec la démonstration mathématique de la jeune femme, de nouvelles portes s’ouvrent pour la résolution de problèmes fondamentaux en mathématiques appliquées.

La remise des Prix scientifiques suisses par les fondations Marcel Benoist et Latsis se tiendra le 4 novembre 2020 à l’Hôtel du gouvernement de Berne (Rathaus).

Maryna Viazovska, lauréate 2020

Maryna Viazovska est née en Ukraine en 1984. En 2002, à l’âge de 17 ans, elle remporte un Premier prix lors de la International Mathematics Competition, avant de répéter cet exploit trois ans plus tard. Elle termine ses études de bachelor en mathématiques en tant que titulaire d’une bourse Ostrogradsky Research Fellowship à l’Université nationale Taras-Schewtschenko de Kiev.

Après ses études de master à l’Université de Kaiserslautern, elle effectue un doctorat à la Société Max-Planck, à l’Université de Bonn, suivi d’études postdoctorales en 2014 à l’Université Humboldt de Berlin. Depuis 2017, elle est professeure à l’EPFL, où elle enseigne la théorie des nombres. Maryna Viazovska a remporté de nombreux lauriers scientifiques, dont le Clay Research Award, décroché en 2017, et le New Horizons in Mathematics Prize en 2018, cofondé notamment par Mark Zuckerberg et Juri Milner.

Ceci est un communiqué de presse des Fondations Marcel Benoist et Latsis Internationale.

Contacts

Denis Duboule
Président de la Fondation Latsis
Tél.: +41 79 202 86 37
E-mail denis.duboule@epfl.ch

Maryna Viazovska
Lauréate
Service de communication de l’EPFL
Tél.: +41 21 693 22 22
E-mail maryna.viazovska@epfl.ch

Renseignements sur la sélection scientifique :

Fonds national suisse
Jun Sarbach
Porte-parole du FNS
Tél.: +41 31 308 23 87
E-mail jun.sarbach@snf.ch