Une recherche variée est source d’innovation

27/10/2020

Le FNS investit 206 millions de francs dans 339 nouveaux projets à travers son instrument "Encouragement de projets". Ces derniers couvrent toute la gamme des disciplines scientifiques et durent en général quatre ans.

Au printemps 2020, plus d’un millier de requêtes sont parvenues au FNS dans l’"Encouragement de projets". Le Conseil national de la recherche en a évalué 998 et, après la procédure de sélection qui s’est achevée cet automne, 339 requêtes ont passé la rampe, ce qui représente un taux de succès de 34%.

Pour le salaire de l’équipe et des frais de recherche

Globalement, le FNS investit 206 millions de francs dans les nouveaux projets, soit une moyenne de 608 000 francs par projet. Ces fonds permettent à leurs responsables de payer les salaires des doctorant·es, des postdoctorant·es et des autres collaboratrices et collaborateurs, ainsi que des frais de recherche. "Grâce à ce soutien financier, les scientifiques font avancer leur recherche dans une variété de domaines choisis librement. Dans les années à venir, ces centaines de projets constitueront des bases importantes pour l’innovation, tant sur le plan scientifique, économique que sociétal", indique Thomas Werder Schläpfer, membre du Comité de direction du FNS.

Taux de succès identique pour les femmes et les hommes

Les femmes sont à la tête de 81 des 339 projets. Leur taux de succès de 33% est quasiment identique à celui des hommes (34%). La proportion des femmes varie selon les disciplines. Alors qu’elle se situe à 10% dans les sciences économiques, elle atteint 31% dans la recherche fondamentale en médecine.

Les projets approuvés se répartissent assez équitablement entre les domaines scientifiques : 38% sont issus de la biologie et médecine, 32% des mathématiques, des sciences naturelles et de l’ingénierie et 30% des sciences humaines et sociales.

L’encouragement de projets est un instrument dédié aux scientifiques établi·es (voir encadré). Cependant, 20% des personnes dont le projet a été retenu ont moins de 40 ans ; on peut en déduire qu’un poste de recherche indépendant n’est pas l’apanage des scientifiques plus âgé·es. Et pour 24%, il s’agit de leur première demande de financement au FNS.

Le plus important soutien financier

Le FNS alloue des subsides dans le cadre de l’encouragement de projets deux fois par année. Au printemps et en automne 2020, 411 millions de francs ont été alloués à 671 nouveaux projets. Cela reste, et de loin, son instrument d’encouragement le plus important.

Statut de chercheuse ou chercheur indépendant requis

Quels sont les critères d’éligibilité à l’instrument "Encouragement de projets" du FNS ? Les chercheuses et chercheurs doivent mener des recherches indépendantes : elles ou ils réalisent des projets sous leur propre responsabilité et y participent de manière substantielle. Ces scientifiques sont employé·es au minimum à 50% par une haute école ou une autre institution et doivent avoir accès à l’infrastructure adéquate. Lorsque plusieurs personnes déposent une requête commune, elles sont toutes tenues de remplir ces conditions à titre personnel.

Instrument "Encouragement de projets" du FNS

Contact

Division Sciences humaines et sociales
E-mail div1@snf.ch

Division Mathématiques, sciences naturelles et de l’ingénieur
E-mail div2@snf.ch

Division Biologie et médecine
E-mail div3@snf.ch