Protection contre les persécutions : le FNS soutient le réseau Scholars at Risk

29/10/2020

Wissenschaftler mit Mikroskop im Labor. Sein Gesich ist halb vom Mikroskop verdeckt.

Dans de nombreux pays, la vie, la liberté ou le bien-être des scientifiques sont menacés en raison de leurs travaux ou de leurs opinions. Par l’intermédiaire du réseau Scholars at Risk, le FNS finance désormais des séjours de recherche en Suisse.

Le réseau Scholars at Risk (SAR) regroupe au plan international près de 500 universités défendant les principes de la liberté académique. Les chercheuses et chercheurs peuvent solliciter des placements temporaires dans des pays où eux-mêmes et leur famille seront en sécurité. Ces séjours leur permettent de poursuivre leurs propres travaux ou de participer à des recherches dans leur institution d’accueil.

Au cours des dernières années, la section suisse de Scholars at Risk a permis à des scientifiques en provenance du Congo, de Serbie, de Syrie et de Turquie de poursuivre leurs travaux en Suisse. Celle-ci regroupe l’ensemble des hautes écoles ainsi que d’autres acteurs œuvrant dans le domaine scientifique.

Possibilité de financement

Depuis octobre 2020, le FNS soutient le travail de SAR à travers son instrument de financement "Scientific Exchanges". Les candidatures des chercheuses et chercheurs sont évaluées au siège de SAR à New York qui recherche un placement adapté dans l’un des instituts de recherche qui lui sont affiliés dans plus de 40 pays. Si une institution suisse s’avère un hôte approprié et qu’elle est disposée à offrir un refuge à un·e scientifique, la collaboration nouvellement instaurée permet désormais au réseau de solliciter un soutien financier auprès du FNS.

Projet pilote sur trois ans

"Le FNS souligne l’importance d’un système scientifique libre, diversifié et ouvert sur le plan international. Ces valeurs sont menacées lorsque des chercheuses et des chercheurs voient leur propre bien-être et celui de leur famille menacés du fait de l’exercice pacifique de leur droit à la liberté d’expression ou d’association. C’est la raison pour laquelle nous souhaitons collaborer avec Scholars at Risk", déclare Marc Zbinden, responsable de la division pour la coopération interdisciplinaire et internationale du FNS. L’offre du FNS constitue dans un projet pilote qui sera évalué au bout de trois ans.

Contact

Division InterCo
E-mail scientific.exchanges@snf.ch