17 projets COST suisses renforcent la coopération avec l’Europe

02/12/2020

La sensibilité aux maladies chez le bouquetin des Alpes, les forces induites par le vent sur les façades végétalisées et la science collaborative au profit de la pêche durable: trois des nouveaux projets COST financés par le FNS.

Le programme COST soutient la coopération entre les scientifiques à l’échelle européenne. Il crée à cet effet des réseaux de chercheuses et de chercheurs provenant d’au moins sept pays différents. Chaque projet est financé au niveau national et COST intervient pour soutenir des conférences, séances, ateliers, formations et publications (voir encadré).

Le FNS a évalué 34 projets de chercheuses et de chercheurs en Suisse dans le cadre de sa mise au concours COST pour 2020. Le Conseil de la recherche en a retenu 17, ce qui correspond à un taux de succès de 50 %. Le FNS soutient les projets COST jusqu’à une hauteur maximale de 320 000 CHF.

"L’échange international soutenu par COST est essentiel pour faire progresser la science. Coordonner les activités de recherche entre elles permet de surmonter de grands défis", indique Delphine Marchon, responsable de COST au FNS. "C’est la raison pour laquelle nous nous réjouissons d’accompagner ces projets au cours des prochaines années."

Des bouquetins aux forces induites par le vent

Les projets proviennent des disciplines les plus diverses, de la mécanobiologie à l’étude du développement urbain en passant par l’analyse de modèles de bioaérosols atmosphériques.

En voici trois exemples : Christine Grossen et Alice Brambilla (Université de Zurich) étudient la sensibilité aux maladies chez le bouquetin des Alpes. Grâce à une approche interdisciplinaire, ce projet fournira des outils pour la surveillance de la diversité génétique d’une espèce emblématique et jette les bases visant à étendre cette approche à d’autres espèces sauvages.

Andreas Luible (Haute école spécialisée de Lucerne) analyse pour sa part les forces du vent dans les façades envahies par la végétation. L’objectif de cette étude, entre autres, est de concevoir de manière optimale des façades végétalisées, compte tenu des charges de vent effectives.

Dans le cadre d’un projet de science participative, Bruno Strasser (Université de Genève) se concentrera sur la pêche durable dans le lac Léman. Des pêcheurs amateurs seront invités à contribuer au projet grâce à leur connaissance des populations du lac et à leur expérience sur le terrain. Ce projet a pour but d’aboutir à de nouvelles façons de promouvoir la science collaborative.

Les projets soutenus seront mis en œuvre au cours des quatre prochaines années.

Les idées dépassent les frontières

À travers ses actions, COST contribue à mieux répondre aux défis scientifiques, techniques et sociétaux en Europe. En moyenne, des chercheuses et chercheurs de 28 pays prennent part à une action. Tous les domaines scientifiques et techniques peuvent y être associés.

Les scientifiques établis en Suisse peuvent participer eux aussi aux Actions COST. Le FNS soutient leurs projets de recherche avec des subsides financiers. Cette offre est également destinée aux jeunes chercheuses et chercheurs qui veulent établir des réseaux à l’international à un stade précoce de leur carrière.

Contact

Division : InterCo
E-mail cost@snf.ch