Expérimentation animale

Les expériences sur les animaux sont indispensables dans la recherche fondamentale. Elles fournissent des connaissances qui sont susceptibles d’aboutir à de nouveaux traitements. Mais il est important qu’elles se déroulent en réduisant autant que possible le nombre des animaux impliqués ainsi que leurs souffrances.

Les recherches impliquant des animaux servent à définir des processus biologiques fondamentaux et constituent ainsi la base indispensable pour le développement de futurs nouveaux traitements. Le FNS soutient la recherche de qualité correspondant à l’état le plus récent des connaissances et de la technique. Les méthodes obsolètes ou celles faisant intervenir des modèles animaux non pertinents pour les questions étudiées ne sont pas financées. Pour obtenir des conclusions probantes, le comportement des animaux doit en outre rester aussi proche que possible de leur comportement naturel.

Avec ces exigences de qualité élevées imposées aux projets de recherche, le FNS s’inscrit aussi dans le respect des principes 3R. Ces principes prévoient de privilégier autant que possible les méthodes alternatives aux expériences animales (« remplacer »), de limiter autant que possible le nombre d’animaux utilisés (« réduire ») et de minimiser les contraintes infligées (« réformer »).

Normes suisses exigeantes

La Suisse dispose d’une des législations de protection animale les plus strictes au monde. Toutes les expériences animales doivent être approuvées par une commission cantonale d’expérimentation animale. Ces commissions sont mandatées par le législateur pour confronter les souffrances animales prévisibles aux intérêts possibles des connaissances qui pourraient en découler pour l’homme. Le FNS ne soutient que les expériences ayant l’aval de ces commissions.

Même pour les expériences menées à l’étranger, le FNS exige une autorisation valable spécifique au pays concerné et comparable aux normes suisses. Il se mobilise aussi pour que les expériences animales continuent à pouvoir être effectuées en Suisse et ne soient pas délocalisées dans des instituts de recherche étrangers.

Contact

Division Communication
E-mail com@snf.ch