Recherches en pédagogie: se mettre dans la peau des enseignants

16/10/2018

Une exposition urbaine enjoint passantes et passants à endosser le rôle d’enseignant d’une école professionnelle. Objectif: montrer concrètement les défis et expliquer les méthodes développées pour les surmonter.

Les jeunes en apprentissage ne sont pas toujours enthousiastes à l’idée d’aller en cours: ils sont souvent motivés avant tout par la pratique de leur futur métier. Mais pour obtenir leur Certificat fédéral de capacité, ils doivent se rendre une à deux fois par semaine au sein des écoles professionnelles. Pour leurs enseignants, le défi est de taille.

Des nouvelles recherches veulent les aider à captiver les élèves et les faire participer. L’équipe du professeur Jean-Louis Berger, spécialiste de la formation professionnelle au sein de l’Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle (IFFP), a étudié la problématique. Entre 2015 et 2016, elle a interrogé 94 classes d’apprentis au sein de six établissements romands. Le but était d’identifier les attitudes et méthodes du corps enseignant qui s’avèrent les plus motivantes.

Les résultats de ce travail sont aujourd’hui exposés dans l’installation urbaine FOCUS, soutenue par le programme Agora du Fonds national suisse, qui encourage les scientifiques à confronter leurs recherches au grand public. Composée d’une dizaine de box rappelant des flippers, l’exposition invite les passantes et les passants à se mettre à la place des enseignants. Elle traverse entre septembre 2018 et mai 2019 différentes écoles professionnelles et plusieurs villes des six cantons romands.

Comprendre les conflits en classe

"Le public est confronté dans chaque box à une situation d’enseignement problématique, explique Jean-Louis Berger. Cela peut aller de l’utilisation des smartphones en classe à un conflit entre élèves, en passant par une faible participation au cours. Sur des clapets en bois, différentes solutions sont proposées aux visiteurs. En les soulevant, ils découvrent alors de quelle manière leur choix va impacter les élèves. C’est une manière incarnée de découvrir les résultats de nos recherches sur la motivation dans l’enseignement."

A Lausanne, sur la Place de la Louve, l’installation attise la curiosité. "Pour nous, l’intérêt de présenter FOCUS au sein des villes consiste aussi à recentrer le débat sur l’éducation dans la place publique. Parents d’élèves, étudiants ou enseignants peuvent ainsi réaliser que des recherches sont menées sur ce domaine et que l’enseignement évolue." L’exposition s’adresse également au public des écoles professionnelles, où les enseignants s’intéressent de près à la manière dont leur comportement influence la motivation de leurs élèves.

Ponctuellement, les organisateurs de l’exposition proposent également un vernissage avec table ronde pour débattre du sujet avec enseignants, apprentis et le public.

Agora

Depuis 2011, le programme Agora du FNS soutient le dialogue entre scientifiques et grand public. Les événements publics organisés dans le cadre de projets Agora sont désormais consultables sur une carte.

http://www.fns.ch/agoramap

Contact

Division Agora
Charles Roduit
E-mail agora@snf.ch