Plus de 1000 requêtes dans l’encouragement de projets

28/07/2020

Dans l’encouragement de projets du FNS, des scientifiques expérimentés mènent des recherches sur des thèmes librement choisis. Dans le cadre du premier appel à projets en 2020, 1032 requêtes ont été soumises.

​Le FNS consacre environ la moitié de son budget à son instrument "encouragement de projets". En 2019, il y a investi 531 millions de francs répartis entre 863 projets. Les chercheuses et les chercheurs peuvent solliciter un soutien deux fois par année, en avril et en octobre.

Les 1032 requêtes reçues en avril confirment l’importance de ce financement pour la recherche suisse. Que ce soit en sciences humaines et sociales, en biologie et médecine ou en mathématiques, sciences naturelles et ingénierie, les entrées de requêtes ont atteint un nouveau pic jamais vu depuis 2016. À l’époque, le FNS avait réformé son instrument et allongé la durée de subside maximale de trois à quatre ans. "Ce nombre élevé s’explique sans doute en partie par le fait que nous avons prolongé le délai de soumission en avril 2020 suite à la pandémie de Covid-19", indique Thomas Werder Schläpfer, membre du Comité de direction du FNS.

644 000 francs en moyenne

Parmi les 1032 requêtes soumises, 362 concernent la biologie et la médecine, 358 les mathématiques, les sciences naturelles et l’ingénierie, et 312 les sciences humaines et sociales. En moyenne, les scientifiques ont demandé un budget de 644 000 francs pour une durée de projet de 3,6 ans.

L’âge moyen des requérant·es est de 48 ans. Parmi eux, 31 % n’ont encore jamais sollicité un soutien au FNS. Depuis avril 2014, la part des projets de recherche fondamentale orientée vers l’application est passée de 22 à 31 %. La proportion des requêtes soumises par des femmes correspond à 24 %.

Grâce à l’argent du FNS, les scientifiques paient les salaires de leurs collaboratrices et collaborateurs. Par ailleurs, ils financent les frais liés au projet, tels que les consommables, l’utilisation d’infrastructures et la participation à des congrès. Quant au salaire des requérant·es, il est à la charge de leur haute école.

Jusqu’en septembre 2020, les projets remis font l’objet d’une procédure de sélection exigeante à laquelle participent des expert·es internationaux. Ensuite, parmi ces 1032 projets, le Conseil national de la recherche décidera lesquels seront soutenus.

Développer ses propres idées

L’instrument "encouragement de projets" s’adresse aux chercheuses et chercheurs établis. Il leur est aussi possible de remettre une requête commune. Les thèmes de recherche sont libres. "En comparaison internationale, la part importante des fonds alloués à des projets à thématique libre constitue une particularité du FNS", estime Thomas Werder Schläpfer. "Nous donnons ainsi à des scientifiques de toutes les disciplines et de toutes les institutions la possibilité de développer leurs propres idées. C’est ce qui garantit à la recherche suisse sa modernité, sa flexibilité, sa créativité et sa diversité, qui sont les meilleures prémisses pour l’acquisition de nouvelles connaissances ou la résolution de problèmes pratiques."


Contact

Division Sciences humaines et sociales
E-Mail div1@snf.ch


Division Mathématiques, sciences naturelles et de l’ingénieur
E-Mail div2@snf.ch


Division Biologie et médecine
E-Mail div3@snf.ch