Prix scientifique suisse Marcel Benoist: une nomination qui en vaut la peine

21/03/2019

Verleihung des Preises 2019

Le Prix scientifique suisse Marcel Benoist sera attribué en 2019 dans le domaine des mathématiques, des sciences naturelles et des sciences de l’ingénieur. La communauté scientifique peut déposer des propositions d’ici au 8 avril 2019. Seraina Rüegger nous raconte ce que cela fait de proposer son propre chef comme candidat.

​La principale distinction dans le domaine de la recherche en Suisse est attribuée depuis 1920 à des scientifiques de renommée internationale s’étant distingués par l’importance et la qualité de leurs travaux. Depuis 2018, le prix est attribué chaque année à tour de rôle dans des disciplines différentes. Cette année, le prix ira à un chercheur ou une chercheuse travaillant dans le domaine des mathématiques, des sciences naturelles et des sciences de l’ingénieur.

Seraina Rüegger, post-doctorante à l’EPF de Zurich, a rédigé l’an dernier avec ses collègues une proposition en faveur de la nomination du chercheur sur la paix, Lars-Erik Cederman. Et c’est lui qui a reçu le Prix scientifique suisse Marcel Benoist 2018!

Pourquoi avoir participé à la procédure de nomination?

Tout simplement parce que la Fondation Marcel Benoist était en quête d’un chercheur ou d’une chercheuse œuvrant dans les sciences humaines et sociales. En outre, l’an dernier, notre groupe pouvait s’enorgueillir d’un certain nombre de succès: nous avons beaucoup publié et avons lancé ou achevé plusieurs projets. Nous avons dès lors estimé que Lars-Erik avait une chance de remporter ce prix. Si nous n’en avions pas été convaincus, nous n’aurions pas choisi de proposer sa candidature – simple question de pragmatisme.

Comment avez-vous fêté l’attribution du prix?

Les bouchons ont sauté, c’est sûr (rire). Autant pour Lars-Erik que pour les membres de son équipe, c’était une expérience passionnante. Tout a commencé par un appel téléphonique du conseiller fédéral Johann N. Schneider-Ammann. Puis un photographe et une équipe de tournage nous ont rendu visite. Et enfin, les reportages dans les médias et la cérémonie au Bernerhof – autant de souvenirs inoubliables.

Quelle est, à vos yeux, l’importance des prix scientifiques?

À mon avis, leur importance est grande. C’est l’occasion d’honorer des chercheurs et des chercheuses et de souligner la portée de leurs travaux pour la société. Le Prix scientifique suisse Marcel Benoist permet aussi de rendre la recherche accessible au grand public, notamment grâce aux contributions des médias. Et, avouons-le, recevoir une telle distinction fait très plaisir.

De toute évidence, votre proposition a porté ses fruits. Comment avez-vous procédé?

Il est essentiel que le groupe rédige ensemble la proposition. Nous avons commencé par dresser une longue liste de mots clés. Puis nous avons mis sur pied une séance de remue-méninges où nous avons passé en revue les grands apports scientifiques de Lars-Erik, en nous fondant aussi sur les informations contenues dans son CV. Enfin, nous nous sommes réparti le travail entre les divers éléments de la proposition.

Quel conseil donneriez-vous à ceux qui hésitent encore à proposer un nom?

Allez-y sans trop réfléchir! Cela ne vous prendra guère plus de quelques jours de travail, voire moins si vous vous répartissez les tâches. Et si cela ne réussit pas du premier coup, tentez votre chance trois ans plus tard. Mais attention, il est déconseillé de commencer à rédiger votre proposition à la dernière minute!