Pandémie : le FNS offre des solutions flexibles aux scientifiques

19/03/2020

La pandémie de COVID-19 perturbe la recherche. Le FNS soutient les scientifiques au mieux dans la mesure du possible. En ce qui concerne l’encouragement de projets, il reporte le délai de soumission des requêtes au 8 avril 2020.

La pandémie de COVID-19 met tout le monde à rude épreuve. Et en particulier les chercheuses et les chercheurs, face à leur responsabilité de répondre à des questions fondamentales et à permettre ainsi des innovations qui bénéficient à la société.

La situation actuelle a pour nombre d’entre vous un impact sur la planification et la mise en œuvre de votre projet ou de votre séjour de recherche. Nous en sommes conscients. En premier lieu, les bénéficiaires de subsides du FNS sont tenu·es de suivre les recommandations de leur employeur, du Gouvernement, de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP), du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) et, en cas de séjour à l’étranger, de celles des autorités compétentes des pays concernés.

Nouveau délai pour les requêtes dans l’encouragement de projets : 8 avril 2020

Le délai de soumission pour les requêtes dans l’encouragement de projets est normalement fixé au 1er avril. Le FNS a décidé de tenir compte des circonstances particulières actuelles et d’évaluer également les requêtes soumises au plus tard d’ici le 8 avril 2020.

Un report plus important ne permettrait pas de garantir la qualité de l’évaluation. Les chercheuses et chercheurs pour qui ce nouveau délai est trop court peuvent soumettre leur requête de projet d’ici l’échéance suivante fixée au 1er octobre 2020.

Si vous avez fini de préparer votre requête le 1er avril ou avant, vous pouvez bien sûr déjà nous l’envoyer. Vous nous aiderez ainsi à canaliser le processus d’évaluation au cours de cette période exceptionnelle et à mieux répartir le volume des requêtes entrantes.

En ce qui concerne les délais pour la gestion des projets en cours, une marge de tolérance de 2 mois s’applique en raison de la situation exceptionnelle actuelle. Cela concerne notamment la soumission des rapports scientifiques et financiers.

Salaires des scientifiques

Étant donné que la situation évolue constamment, nous vous prions de vous informer régulièrement sur le site Internet du FNS et de vous adresser directement à la division compétente en cas de questions liées à votre projet. Le FNS continue de payer les salaires du personnel employé au sein des projets qu’il finance et tous les frais y afférents via les hautes écoles jusqu’au terme officiel du projet. Ceci vaut également lorsqu’il est par moment impossible de travailler dans ces hautes écoles.

Respect du calendrier et du budget

Dans la mesure du possible, les activités de recherche doivent être organisées de manière à ce que vous puissiez respecter le calendrier et le budget des subsides. Si l’avancement de votre projet de recherche devait néanmoins être retardé en raison de la pandémie de COVID-19, vous avez la possibilité de demander une prolongation de votre subside sans incidence du point de vue des coûts, conformément aux règlements en vigueur. Une telle demande de prolongation doit être soumise dans le cadre de votre projet sur la plateforme mySNF via le conteneur de données "Annonces/demandes".

Votre projet de recherche prend-il du retard en raison de la pandémie de COVID-19, et cela implique-t-il que vous avez besoin de davantage de moyens financiers pour le mener à bien ? Dans ce cas, vous pouvez demander un subside complémentaire pour achever votre projet sur la base de l’article 36 du règlement des subsides. Une telle demande doit être soumise dans le cadre de votre projet sur la plateforme mySNF via le conteneur de données "Subsides complémentaires".

Scientifiques avec charges d’assistance

Le FNS tient compte de la situation des chercheuses et chercheurs qui ne peuvent pas accomplir leur travail dans la mesure habituelle en raison de la pandémie ; et surtout, nous prenons aussi en considération les conséquences particulières que cela implique pour les chercheuses et chercheurs ayant des charges d’assistance. Ainsi, les demandes motivées en ce sens seront en principe acceptées. Toutefois, l’obligation pour les employeurs de continuer à verser le salaire a la priorité. Des réglementations distinctes s’appliquent aux bénéficiaires d’une bourse de mobilité destinée à financer un séjour de recherche à l’étranger (voir la FAQ).

Nous suivons attentivement l’évolution de la situation et adaptons continuellement nos mesures.

Contact

Division COM
E-mail com@snf.ch