Rapport annuel 2022

© SNF-Wettbewerb für wissenschaftliche Bilder. Elena Hertel und Kaan Mika, CC BY-NC-ND.

1500 nouveaux projets de recherche et 400 séjours à l’étranger pour les 70 ans du FNS .

Le FNS a célébré son 70e anniversaire le 1er août 2022. Ses missions essentielles sont restées les mêmes qu’en 1952 : encourager les meilleurs projets dans toutes les disciplines et promouvoir la recherche de demain en fournissant les impulsions nécessaires à son développement, sur mandat de la Confédération. Avec la qualité pour seul point de mire, nous assurons une mise en compétition indépendante des idées de recherche au plan national.

En 2022, le FNS a investi 910 millions de francs dans le cadre de ses instruments d’encouragement habituels. Nous avons également alloué 173 millions supplémentaires aux mesures transitoires Horizon Europe.

Apprenez-en plus sur les activités que nous avons menées en 2022 :

  • Avant-propos de la Direction du FNS

    Dropdown Icon

    Tout est connecté

    Lorsque la situation se complique, il peut être utile de s’inspirer de personnes habituées à se mouvoir entre diverses réalités ou disciplines. Comme Léonard de Vinci, le génie polymathe de la Renaissance, qui a eu notamment ce mot : « Réalisez que tout se connecte à tout le reste ». 

    Tout ? Observons des éléments apparemment disparates comme la guerre contre l’Ukraine, un nouveau virus, les relations de la Suisse avec l’Union européenne, ou le manque de main d’œuvre qualifiée. Et réalisons que la recherche scientifique est affectée ou joue un rôle-clé dans chaque cas.

    La guerre contre l’Ukraine a eu notamment un impact dévastateur sur la place scientifique de ce pays, et a également porté par ricochet un coup à celle de la Russie et à la collaboration scientifique internationale. Car cette agression constitue aussi une attaque contre la liberté, la démocratie et l’autodétermination, valeurs sur lesquelles se fondent l’indépendance scientifique et la coopération en matière de recherche. Le FNS a rapidement réagi et rendu possible avec ses partenaires la venue en Suisse d’une centaine de scientifiques d’Ukraine. Il a aussi signé un accord de collaboration avec son pendant ukrainien, la National research foundation of Ukraine (NRFU).

    Après trois ans de pandémie, le virus du Covid continue de mobiliser la recherche scientifique. L’appel spécial et les deux programmes de recherche nationaux du FNS produisent toujours davantage de connaissance sur cette maladie, et contribuent ainsi à réduire son impact sur les personnes et la société.

    Les relations entre la Suisse et l’Union européenne n’ayant guère progressé, notre pays reste exclu à court et moyen terme de la partie la plus importante d’Horizon Europe, pénalisant aussi bien les scientifiques que la recherche helvétique elle-même. Ce frein a aussi un impact indirect sur le monde économique, qui manquera de plus en plus d’innovation et qui manque déjà de main d’œuvre qualifiée pour ses entreprises de pointe. Le FNS essaie sans cesse de compenser autant que possible cette exclusion, et continue de réagir rapidement avec de nouveaux instruments inspirés des modèles européens. Mais il ne peut à lui seul limiter les nombreuses conséquences négatives de cette mise à l’écart, car rien ne vaudra jamais l’association pleine et entière de la Suisse à Horizon Europe. 

    Cette succession de situations extraordinaires a représenté un défi pour le FNS, qui a beaucoup appris mais qui est parfois arrivé à ses limites. Beaucoup d’efforts et de ressources ont été consacrés à gérer ces problèmes qui se sont ajoutés à ses tâches centrales de soutien à la recherche scientifique en Suisse. Eu égard aux restrictions budgétaires attendues, nous devons pouvoir nous consacrer davantage à notre mission première sans être constamment sollicités par des cas d’urgence.

    La liste de ces développements très divers rappelle surtout une chose : la recherche scientifique est centrale pour la Suisse. Affaiblir cette recherche appauvrit notre pays et complique son avenir. Tout le monde, au fond, en est conscient. Mais c’est insuffisant. Car comme l’a aussi dit Léonard de Vinci : « Savoir ne suffit pas ; nous devons appliquer. Être disposé ne suffit pas ; nous devons faire. »

    La Confédération s’est donnée comme objectif stratégique pour 2023-2027 que la Suisse reste à la pointe dans les domaines de la formation, de la recherche et de l’innovation. Nous essaierons d’y contribuer, avec passion, humilité et énergie, même avec un budget de plus en plus incertain.

    Jürg Stahl
    Président du Conseil de fondation

    Matthias Egger    
    Président du Conseil de la recherche

    Angelika Kalt
    Directrice

  • Chiffres clés pour l’encouragement de la recherche

    Dropdown Icon

    ​Nouveaux fonds approuvés en 2022

    Dans le cadre de ses instruments d’encouragement réguliers, le FNS a accordé 910 millions de francs en 2022 à de nouveaux projets, bourses à l’étranger et publications (sans compter les articles de revues en Open Access). Plus de 500 millions de francs ont été consacrés à l’encouragement de projets, instrument qui donne l’opportunité aux chercheuses et chercheurs expérimentés de réaliser leurs propres idées. Nous avons accordé environ 180 millions tant pour le travail des groupes de recherche dans les programmes que pour les jeunes chercheuses et chercheurs dans les instruments d’encouragement de carrière.

    La Suisse n’est pas associée à Horizon Europe, le programme-cadre de l’UE pour la recherche et l’innovation. C’est pourquoi le FNS a accordé l’année dernière 173 millions de francs pour des projets dans le cadre de mesures transitoires. Le budget de l’instrument d’encouragement Eccellenza, que nous avons intégré aux mesures transitoires, y est également inclus. Ces mesures profitent aussi bien aux jeunes scientifiques qu’aux chercheuses et chercheurs confirmés.

    En 2022, nous avons évalué 7542 demandes de subsides et en avons approuvé 2733. La majeure partie de nos fonds a servi à financer environ 1500 projets de recherche en Suisse. Par ailleurs, nous avons notamment attribué 45,3 millions de francs à 405 bourses permettant à de jeunes chercheuses et chercheurs de séjourner à l’étranger. Nous avons aussi soutenu des mesures de l’instrument Scientific Exchanges ainsi que des publications en libre accès (livres et chapitres de livres). Outre les 2733 requêtes acceptées, nous avons financé environ 1500 articles de revues en libre accès via le portail de notre partenaire ChronosHub, pour un montant total de 3,7 millions de francs.

    En 2022, 36% des nouveaux fonds alloués sont allés aux sciences de la vie, 31% aux mathématiques, sciences naturelles et ingénierie et 24% aux sciences humaines et sociales. Quant aux projets interdisciplinaires du programme Sinergia, ils ont obtenu 9% des fonds.

    Le FNS a attribué 651 millions de francs aux universités, 282 millions aux institutions du domaine des EPF et 59 millions aux hautes écoles spécialisées et aux hautes écoles pédagogiques. L’année dernière, les subsides supplémentaires et les mesures complémentaires se sont élevés à 18 millions de francs. Nous les attribuons par exemple pour assurer la garde des enfants de scientifiques.

    Les nouveaux fonds alloués en 2022 engendrent un overhead d’environ 146 millions de francs que nous versons aux hautes écoles pour l’indemnisation des coûts indirects de la recherche.

    Requêtes approuvées : Chiffres-clés détaillés 2022External Link Icon

    Projets en cours en 2022

    A la fin 2022, 5528 projets que nous soutenons étaient en cours. 20'368 chercheurs et chercheuses des hautes écoles et d'autres institutions y participaient, dont 39,5% de femmes. La plupart des projets durent plusieurs années. Le pourcentage de femmes à la tête d’un projet atteignait 31,7%. Cela représente une augmentation d’un point de pourcentage par rapport à l'année 2021.

    Les chiffres clés interactifs détaillés pour 2022 sont disponibles sur le portail de données du FNS à l’adresse data.snf.chExternal Link Icon.

  • Aperçu des activités

    Dropdown Icon

    La recherche et son environnement sont en perpétuelle évolution. Conformément à sa stratégie, le FNS entend se saisir de ces changements suffisamment tôt et contribuer à les forger, avec ses partenaires du domaine de la formation, de la recherche et de l’innovation. C’est la raison pour laquelle, outre l’évaluation des requêtes et le financement de projets, le FNS a aussi réalisé une multitude d’autres travaux en 2022. Nous avons donné des impulsions pour une recherche diversifiée, qui intensifie les réseaux nationaux et internationaux et bénéficie d’une plus grande visibilité auprès du public. Voici une sélection des activités menées en 2022.

  • Organes

    Dropdown Icon

    Conseil de fondation

    En qualité d'organe suprême, le Conseil de fondation a pour mission de préserver le but de la fondation. Il exerce la haute surveillance sur les activités des organes. Il approuve, sur proposition du Conseil national de la recherche, les fondements de la politique d'encouragement du FNS, notamment le Programme pluriannuel. La ratification des comptes annuels et du rapport annuel sont de la compétence du Conseil de fondation.

    42 membres de milice, 45 % de femmes, 55 % d’hommes

    Président

    Jürg Stahl

    Vice-présidente

    Pre Maria Schönbächler, représentante de la SCNAT

    Représentant·es des organisations scientifiques

    Universités cantonales > Bâle : Pr Torsten Schwede. Berne : Pr Daniel Candinas. Fribourg : Pre Katharina Fromm. Genève : Pre Dominique Soldati-Favre. Lausanne : Pre Franciska Krings. Lucerne : Pre Gisela Michel. Neuchâtel: Pr Etienne Piguet. Saint-Gall : Pr Thomas Markus Zellweger. Tessin : Pr Benedetto Lepori. Zurich : Pre Stefanie Walter.

    Écoles polytechniques fédérales > Lausanne: Pr Harald Brune. Zurich : Pre Sabine Werner.

    Hautes écoles spécialisées/Hautes écoles pédagogiques > Pr Horst Biedermann (PHSG), Pre Maria Caiata Zufferey (HES SUPSI), Dr Markus Hodel (HSLU) (jusqu'au 1.11.2022 ; succession vacante), Pr Jürg Kessler (FHGR), Pre Isabelle Mili (IUFE Genève), Dre Christine Pirinoli (HES-SO), Pr Jean-Marc Piveteau (ZHAW), Pr Falko Schlottig (FHNW).

    Académies > Académies suisses des sciences : Pr Antonio Loprieno. ASSH : Pre Claudine Burton-Jeangros. ASSM : Pr émérite Daniel Scheidegger (jusqu'au 31.7.2022), Pr Georges Thalmann (dès le 1.8.2022). SATW : Pr Konstantinos Boulochos. SCNAT : Pre Maria Schönbächler, Pr Marcel Tanner.

    Membres nommés par le Conseil fédéral

    Pre Cesla Amarelle, Dr Gregor Haefliger (SEFRI), Dr René Imhof (F. Hoffmann-La Roche AG), Monika Knill (TG, Département de l'éducation et de la culture), Dre Anja Isabella König (Novartis Venture Funds), Ulrich Jakob Looser (BLR&Partners AG), Jürg Stahl (Swiss Olympic), Natascha Wey (SSP).

    Membres cooptés

    Pr Ron Appel (SIB) (jusqu'au 10.10.2022), Pr Denis Duboule (Uni Genève et EPFL, cooptation libre), Pr Michael Hengartner (Conseil des EPF), Dre Erna Karrer-Rüedi (Eos Entrepreneurs Foundation), Dr Thierry Strässle (domaine des EPF), Dre Prabitha Urwyler (actionuni, jusqu'au 7.11.2022), Dre Pascale Vonmont (Fondation Gebert-Rüf, cooptation libre), Dre Stefanie Wyssenbach (swissuniversities)

    Comité du Conseil de fondation

    Le Comité prépare les affaires relevant du Conseil de fondation et exerce une surveillance directe sur les activités du Conseil national de la recherche et du Secrétariat. Il élit les membres du Conseil de la recherche et – conjointement avec sa présidente ou son président – la direction du Secrétariat. La Convention de prestations avec la Confédération, de même que la création de nouveaux instruments d'encouragement requièrent son approbation.

    15 membres de milice, 53 % de femmes, 47 % d’hommes

    Jürg Stahl (président) ; Pre Maria Schönbächler (vice-présidente) ; membres : Pr Horst Biedermann, Pr Harald Brune, Pr Daniel Candinas, Pr Denis Duboule, Pre Katharina Fromm, Dr Gregor Haefliger, Dre Anja Isabella König, Pre Franciska Krings, Pr Jean-Marc Piveteau, Pr Torsten Schwede, Pre Dominique Soldati-Favre, Pre Chr. Pirinoli, Pre Stefanie Walter et Pre Sabine Werner.

    Révision interne

    T+R AG, Gümligen BE.

    Comité de conformité

    Pre Franciska Krings (présidente) ; Pr émérite Walter Reith, Pr Dominik Hangartner, Dre Rita Pikó, Ingrid Petersson.

    Conseil national de la recherche

    Le Conseil national de la recherche est l'organe scientifique du FNS. Il est chargé d’évaluer les projets et de décider quant à leur financement. Composée de huit membres, la présidence dirige le Conseil de la recherche et garantit la qualité des décisions d’encouragement. Elle discute des questions de politique scientifique et développe la politique d’encouragement de la recherche du FNS.

    96 membres de milice, 39 % de femmes, 61 % d’hommes

    Président

    Pr Matthias Egger

    Présidence > Pr Matthias Egger. Présidente de la division I : Pre Laura Bernardi, présidente suppléante du CNR. Président de la division II : Dr Bernd Gotsmann. Président de la division III : Pr Matthias Peter. Président de la division IV : Pr Dimos Poulikakos. Présidente du comité spécialisé Carrières : Pre Gabriele Rippl. Présidente du comité spécialisé Coopération internationale : Pre Anna Fontcuberta i Morral. Président du comité spécialisé Recherche interdisciplinaire : Pr Andreas Mayer.

    Division I : Sciences humaines et sociales > Pre Laura Bernardi (présidente) ; Pr Peter Auer (vice-président) ; Pr Roberto Caldara, Pre Véronique Dasen, Pr Paulo de Assis (dès le 1.4.2022), Pre Julia Eckert, Pre Christiana Fountoulakis, Pre Julia Gelshorn, Pr Daniel Gredig, Pre Eszter Hargittai (jusqu'au 30.9.2022), Pre Madeleine Herren-Oesch, Pr Ben Jann, Pr Wassilis Kassis, Pr Thomas Keil, Pre Simona Pekarek Doehler, Pre Gabriele Rippl, Pr Dominic Rohner, Pr Frank Schimmelfennig, Pr Konrad Schmid, Pr Martin Spann, Pre Danièle Tosato-Rigo, Pre Birgit Watzke, Pr Markus Wild.

    Division II : Mathématiques, sciences naturelles et ingénierie > Dr Bernd Gotsmann (président) ; Pre Ulrike Lohmann (vice-présidente jusqu'au 30.9.2022) ; Pre Donna Testerman (vice-présidente à partir du 1.10.2022) ; Pr Rémi Abgrall, Pre Natalie Banerji (dès le 1.4.2022), Pre Aude Billard (jusqu'au 30.9.2022), Pr Jeffrey Bode, Dr Marc Bohner, Pr Joachim Buhmann, Pr Philippe Cudré-Mauroux, Pr Manfred Fiebig, Pr Karl Gademann, Pr Thomas Gehrmann (jusqu'au 30.9.2022), Pr Fabrizio Grandoni, Pre Ravit Helled, Pre Juliane Hollender (jusqu'au 30.9.2022), Pre Anne-Marie Kermarrec, Pr Frédéric Merkt, Pr Jean-François Molinari, Pre Daniela Rubatto, Pre Bettina Schaefli, Pr Stefan Schmalholz, Pr Olivier Schneider, Pr Adrian Signer (dès le 1.10.2022), Pre Vera Slaveykova-Startcheva (dès le 1.10.2022), Pr Thomas Südmeyer.

    Division III : Biologie et médecine > Pr Matthias Peter (président) ; Pre Claudia Kühni (vice-présidente) ; Pre Anne Angelillo-Scherrer, Pr Mohamed Bentires-Alj, Pre Melanie Blokesch, Pre Kirsten Bomblies (dès le 1.10.2022), Pre Mirjam Christ-Crain, Pr Roberto Coppari, Pr Bart Deplancke, Pr Dominique De Quervain, Pr Olivier Devuyst, Pr Laurent Excoffier, Pr Thomas Flatt (dès le 1.10.2022), Pr Michel Gilliet, Pre Monica Gotta, Pr Fritjof Helmchen, Pr Christoph Hess, Pr Anthony Holtmaat, Pr Beat Keller (jusqu'au 30.9.2022), Pre Hanna Kokko (jusqu'au 30.9.2022), Pre Brenda Renata Kwak, Pr Kaspar Locher, Pr Oliver Mühlemann, Pr Adrian Franz Ochsenbein, Pr John Richard Pannell, Pr Carlo Rivolta, Pre Federica Sallusto, Pr Peter Scheiffele, Pre Isabelle Schmitt-Opitz, Pre Margitta Seeck, Pr Matthias Stuber, Pr Verdon Taylor (dès le 1.4.2022), Pr Rolf Zeller (jusqu'au 31.3.2022).

    Division IV : Programmes > Pr Dimos Poulikakos (président) ; Pre Nikola Biller-Andorno (vice-présidente à partir du 1.1.2022) ; Pre Anastasia Ailamaki, Pr Uschi Backes-Gellner, Pr Manfred Max Bergman, Pr Dominik Brühwiler, Pre Annalisa Buffa, Pre Mira Burri (dès le 1.1.2022), Pre Eleni Chatzi, Pre Anna Fontcuberta i Morral, Pre Gudela Grote, Pre Chinwe Ifejika Speranza (dès le 1.6.2022), Pr Denis Jabaudon, Pr Stuart Lane, Pr Martin Lengwiler, Pr Andreas Mayer, Pr Bert Müller, Pr Henning Müller, Pr Nicolas Rodondi, Pr Rainer Wallny.

    Comité spécialisé Carrières > Pre Gabriele Rippl (présidente) ; Pr Stuart Lane (vice-président) ; Pre Anne Angelillo-Scherrer, Pr Peter Auer (jusqu'au 30.9.2022), Pre Julia Gelshorn (dès le 1.12.2022), Pre Monica Gotta (dès le 1.10.2022), Pr Ben Jann, Pr Beat Keller (jusqu'au 30.9.2022), Pr Christian Matter, Pre Federica Sallusto, Pr Jess Snedeker, Pre Donna Testerman.

    Comité spécialisé Coopération internationale > Pre Anna Fontcuberta i Morral (présidente) ; Pre Madeleine Herren-Oesch (vice-présidente) ; Pr Manfred Max Bergman, Pre Véronique Dasen, Pr Michel Gilliet, Pre Brenda Renata Kwak, Pre Daniela Rubatto, Pr Thomas Südmeyer.

    Comité spécialisé Recherche interdisciplinaire > Pr Andreas Mayer (président) ; Pre Juliane Hollender (vice-présidente jusqu'au 30.9.2022) ; Pr Rainer Wallny (vice-président à partir du 1.11.2022) ; Pre Melanie Blokesch (jusqu'au 31.12.2022), Pr Roberto Caldara, Pr Olivier Devuyst (dès le 1.3.2022), Pr Anthony Holtmaat, Pr Kaspar Locher, Pr Frédéric Merkt, Pre Danièle Tosato-Rigo, Pre Vera Slaveykova-Startcheva (dès le 1.11.2022), Pr Markus Wild.

    Commission pour l'égalité > Pre Michèle Amacker (présidente) ; Pre Yvonne Benschop (dès le 01.06.2022), Pr Sébastien Chauvin (dès le 01.01.2022), Pre Michelle Cottier, Pr Stephen Curry (dès le 01.06.2022), Dre Jasmine Lorenzini (dès le 01.10.2022), Pre Ruth Müller.

    Commission pour l'intégrité scientifique > Pre Nadja Capus (présidente) ; Dre Tania Bühler (jusqu'au 30.9.2022), Pr Bart Deplancke, Pr Olivier Devuyst (dès le 1.10.2022), Milva Franceschi, Dre Sarah Glaser, Pre Gudela Grote (dès le 1.1.2022), Pre Juliane Hollender (jusqu'au 30.9.2022), Danielle Jeanneret, Dre Ladina Knapp, Pr Stuart Lane, Pre Ulrike Lohmann (jusqu'au 30.9.2022), Dr Vanja Michel, Pr Jean-François Molinari (dès le 1.10.2022), Eva Moser, Dre Barbara Schellenberg, Dre Amalia Sofia (dès le 1.1.2022), Dre Cornelia Sommer (dès le 1.10.2022), Pr Thomas Südmeyer, Dr David Svarin, Pre Danièle Tosato-Rigo.

    Informations complémentaires

    www.fns.ch/cnr

    102 comités d'évaluation, composés d'environ 1200 membres de milice, préparent les décisions du Conseil de la recherche.

    État : 31.12.2022

    Secrétariat

    Le Secrétariat accompagne et coordonne le travail du Conseil de fondation et du Conseil de la recherche. Il assume les tâches administratives ainsi que la mise en réseau et la communication du FNS aux niveaux national et international. Sa mission principale consiste à conduire les procédures de sélection.

    356 employé·es (301,85 postes à temps plein), 59,3% de femmes, 40,7% d'hommes

    Comité de direction > Directrice : Dre Angelika Kalt. Cheffe Finances, infrastructures et services (FIS): Céline Liechti. Chef Technologie de l’information: Sébastien Stampfli. Chef Encouragement de la recherche: Dr Thomas Werder Schläpfer. Cheffe Développement de la recherche: Dre Laetitia Philippe (dès le 01.02.2022).

    Responsables des services généraux > Ressources humaines : Karim Errassas. Secteur Communication : Christophe Giovannini. Secteur Stratégie : Dre Katrin Milzow. Service juridique: Dr Kaspar Sutter. Unité Soutien à la direction: Dre Anna Brandenburg.

    Responsables des finances, de l’infrastructure et des services > Secteur Finances : Markus König. Unité Facility Management : Yves Flohimont.

    Responsables des technologies de l'information > Unité IT Research Funding Services: Laurence Krpoun-Meylan. Unité IT Management & Administration Services: Dr Frank Neidhöfer. Unité IT Enterprise Business Services: Dr Frank Neidhöfer. Unité IT Client, Platform & Core Security Services: Michael Sägesser. Unité assistance informatique: Bruno Tanner. Unité IT Information & Collaboration Services: Peter Tomasini-Monjoe.

    Responsables de l'encouragement de projets (dès le 01.07.2022) > Secteur Projets: Dre Simona Berardi Vilei. Secteur Grant Management: Dr Michael Hill. Secteur Coopération internationale: Dre Laure Ognois. Secteur Carrières: Dr Marc Zbinden. Programme AARE : Benjamin Rindlisbacher.

    Responsables Développement de la recherche > Secteur Recherche à long terme: Dr Jean-Luc Barras. Secteur Recherche thématique: Dr Pierre Willa. Égalité des chances dans l'encouragement de la recherche: Dre Simona Isler (jusqu'au 31.07.2022), Dre Jasmine Lorenzini (dès le 01.10.2022).

    État : 31.12.2022

  • Comptes annuels

    Dropdown Icon

    Les comptes annuels 2022 sont quasiment équilibrés. Par rapport à l'exercice précédent, les contributions de la Confédération se sont accrues d'environ 30 millions de francs. En ce qui concerne les dépenses liées à la fourniture de prestations, elles ont augmenté en raison des mesures transitoires Horizon Europe.

    L'augmentation des contributions fédérales est liée, d'une part, à l'augmentation de la contribution de base définie dans la convention de prestations et, d'autre part, aux subventions allouées en faveur des mesures transitoires Horizon Europe 2022. Celles-ci s'élèvent à 23 millions de francs. Les autres contributions ont fortement diminué, le cofinancement du programme BRIDGE par Innosuisse ayant déjà été pris en compte l'année précédente pour l'ensemble de la période de subventionnement 2021-2024.

    Les dépenses pour l'encouragement de la recherche sont restées stables par rapport à l'année dernière et sont en adéquation avec le budget. Le FNS a utilisé 17 millions de francs pour les premiers projets soumis dans le cadre des mesures transitoires Horizon Europe. Elles ont entraîné un surcroît de dépenses de 5,8 millions de francs au niveau de l'expertise scientifique et du Secrétariat.

  • Perspectives

    Dropdown Icon

    Ces prochaines années, nous allons continuer à appliquer notre stratégie 2021-2028 qui s’oriente sur ces quatre priorités stratégiques : « Nous encourageons la diversité de la recherche », « Nous forgeons le futur de la recherche », « Nous communiquons la valeur de la recherche » et « Nous renforçons les compétences du FNS ». Les principales missions pour 2023 sont les suivantes :

    Horizon Europe, où en serons-nous ?

    En 2023, nous allouerons les SNSF Advanced Grants 2022, les SNSF Swiss Postdoctoral Fellowships 2022 et les SNSF Starting Grants 2023. Il s’agit, pour ces trois mesures transitoires, de la deuxième mise au concours lancée par le FNS, sur mandat de la Confédération. Des subsides seront aussi octroyés dans le cadre des mesures transitoires SNSF Consolidator Grants 2022 et Quantum Transitional Call, lancés sur mandat de la Confédération. Le FNS est en train de planifier avec le SEFRI des mesures de remplacement au cas où la Suisse ne pourrait pas participer au programme de recherche Horizon Europe sur le long terme.

    Encourager la diversité de la recherche

    Après une évaluation positive de sa phase pilote et des adaptations, l’instrument d’encouragement Spark fait partie des offres régulières du FNS. La prochaine mise au concours aura lieu en 2023. Le FNS encouragera aussi des projets dans le domaine de la santé et du bien-être dans les hautes écoles spécialisées et pédagogiques, durant une période limitée. Une première mise au concours est prévue début 2023, la seconde en 2024.

    En mai 2022, le Conseil fédéral a adopté deux mesures complémentaires : une initiative nationale pour la science quantique et la mise en place de programmes de coopération de recherche dans des domaines d’importance stratégique. Dans le cadre de cette deuxième mesure, le FNS participe, en 2023, à un appel multilatéral « New Frontiers in Research Fund » (NFRF, Canada) et à des appels du Belmont Forum, sur les conséquences du changement climatique. Une mise au concours dans le domaine quantique avec la National Science Foundation américaine (NSF) pourrait aussi voir le jour en 2023 ou 2024. La première mise au concours dans le cadre de la procédure Lead Agency avec la NSF aura également lieu en 2023 et permettra aux chercheuses et chercheurs des deux pays de soumettre des projets en commun.

    Forger le futur de la recherche

    Le FNS, sur mandat du SEFRI, a réalisé des études de faisabilité pour de nouveaux programmes nationaux de recherche (PNR). En 2023, il faudra élaborer les concepts de ceux-ci. Le FNS veut aussi encourager une application plus rapide et large des résultats de la recherche dans tous les domaines de la société. Pour ce faire, il a lancé une mise au concours pour des réseaux de mise en œuvre, comme annoncés dans le plan pluriannuel 2021-2024. Le but est de tester l’instrument et d’obtenir de premiers résultats en vue de son futur développement. En outre, le rôle du FNS dans le soutien des infrastructures de données devra être clarifié, en se basant sur les expériences menées avec le Centre de compétences suisse en sciences sociales (FORS) et le Data and Service Centre for the Humanities (DaSCH).

    Suite au sondage du FNS auprès du personnel engagé dans les projets qu’il finance, nous intensifierons la coopération et le dialogue avec les hautes écoles sur les conditions du travail, telles que durée des contrats, charge de travail ou prévention du harcèlement. Nous suivrons aussi plus systématiquement la situation des chercheur∙euses de la relève.

    Communiquer la valeur de la recherche

    Nous initions de nouvelles activités pour mieux comprendre et par la suite valoriser les données scientifiques issues de ce que nous finançons. Ainsi, nous espérons à la fois exploiter et communiquer plus efficacement les résultats scientifiques au-delà de leur communauté.

    A partir de janvier 2023, la règle suivante s'appliquera à toutes les nouvelles requêtes déposées : dès que le FNS encourage un projet de recherche, les articles scientifiques qui en découlent devront être immédiatement librement accessibles. En outre, nous imposons désormais une licence CC-BY. Tous les articles peuvent donc en principe être utilisés sans restriction – de la diffusion à l'analyse automatique. Par ailleurs, le FNS poursuivra également ses efforts pour garantir la qualité des publications scientifiques et pour soutenir les formes de publication alternatives. Il s'agit par exemple de revues en libre accès qui ne demandent pas de frais aux chercheuses et chercheurs (modèle diamant de l'Open Access).

    Renforcer les compétences du FNS

    Nous entendons améliorer l’encouragement à la recherche en continuant de développer les processus et structures. En avril 2023, Sinergia sera la première mise au concours ouverte sur le nouveau portail du FNS. Ce portail introduit progressivement un nouveau sytème avec des processus adaptés pour l’évaluation des requêtes et la gestion des subsides.

    En 2023, le projet GO 2024 sur la révision des statuts doit être approuvé. L’objectif est que le FNS dispose d’une base statutaire flexible, simple et moderne pour accomplir efficacement ses tâches et réagir rapidement aux nouveaux défis.

    Après avoir développé en 2022 un nouveau modèle de compétences pour les collaboratrices et collaborateurs du Secrétariat, les ressources humaines prévoient en 2023 de revoir les échelons de fonction et les classes salariales, ainsi que de lancer un projet de « Culture du dialogue » et de continuer à renforcer le leadership. 

    Contributions fédérales jusqu’en 2024

    Selon la planification actuelle 2021-2024, le FNS reçoit sur cette période 4646 millions de francs de la Confédération, sous réserve de modifications lors des décisions de la Confédération relatives au budget annuel et de subsides complémentaires éventuels. Les mesures transitoires et complémentaires pour Horizon Europe ne sont pas comprises ici. Les contributions suivantes sont prévues jusqu’en 2024 :

    En millions de francs

    2021

    2022

    2023

    2024

    2021-2024

    Projets, carrières, programmes, infrastructures, communication scientifique, prestations

    1'008,2

    1’018,1

    1'086,8

    1'042,3

    4'155,4

    Coûts indirects des institutions de recherche (overhead) et tâches additionnelles

    99,6

    115,8

    124,4

    151,2

    491,0

    Total

    1'107,8

    1'133,9

    1'211,2

    1’193,5

    4'646,4