Rapport annuel 2020

3 300 nouveaux projets de recherche pour 937 millions de francs

​​Des milliers d'équipes soutenues par le FNS mènent des recherches sur la nature, la technologie et la société. Cela génère des connaissances qui rendent le progrès possible. En 2020, le FNS a investi 937 millions de francs dans 3 300 nouveaux projets, sélectionnés parmi 8 200 requêtes. Sur les moyens octroyés, 37% ont été alloués au domaine de la biologie et de la médecine, 33% aux sciences humaines et sociales et 30% aux mathématiques, sciences naturelles et de l’ingénieur·e. Au moyen d’une procédure accélérée, nous avons financé 73 projets de recherche sur le Covid-19 pour un peu plus de 30 millions de francs suisses.

En savoir plus sur nos activités en 2020 :

  • Avant-propos de la Direction du FNS

    Dropdown Icon

    ​L’année qui a bousculé la recherche scientifique

    « Les fléaux, en effet, sont une chose commune, mais on croit difficilement aux fléaux lorsqu'ils vous tombent sur la tête. » Quand il a écrit La Peste dans les années 1940, Albert Camus voulait offrir plusieurs lectures possibles. La pandémie du Covid-19 l’a fait redécouvrir à beaucoup, car ses phrases sont aussi un appel à la résistance et à la mobilisation. Et le virus a en même temps bousculé et mobilisé le monde scientifique en 2020, amenant le FNS à gérer de nombreux défis imprévus.

    Côté recherche, nous avons rapidement lancé un appel spécial pour des projets destinés à comprendre et à combattre à la fois le virus et son impact, appel qui a été suivi par un nouveau Programme national de recherche (PNR 78). Mais la recherche a aussi bénéficié du soutien de longue date du FNS à la recherche et aux scientifiques se consacrant aux domaines concernés : ces connaissances et compétences bâties depuis de nombreuses années dans des milliers de projets pouvaient tout à coup également être mises à profit.

    Il a fallu aussi trouver des solutions pour aider les chercheuses et chercheurs, touchés dans leur quotidien et leurs travaux. La pandémie les a aussi souvent obligés à devoir davantage s’occuper de leurs proches, au détriment de leurs projets. Le FNS a offert écoute et mesures flexibles, faisant ce qui lui était possible pour maintenir la qualité de la recherche tout en aidant les scientifiques durant cette période difficile et incertaine.

    Au-delà de ces mesures immédiates, la crise a aussi conforté la mission et la stratégie du FNS : d’abord, la recherche scientifique doit être soutenue dans toutes les disciplines. Les impacts de la pandémie sont tellement variés que tous les domaines de la connaissance sont concernés, de la biomédecine au droit en passant par la sociologie et la chimie par exemple.

    Ensuite, les résultats des recherches doivent être librement mis à disposition (open science) : un frein au partage des connaissances devient inacceptable quand il s’agit de sauver des êtres humains. Le FNS a d’ailleurs renforcé en 2020 son soutien au libre accès aux données et aux publications. L’internationalité et la collaboration sont également indispensables pour assurer une recherche de haute qualité pour le bénéfice de tous.

    Enfin, la recherche fondamentale doit être financée sur le long terme et sur tous les sujets possibles. Car il ne s’agit pas seulement de trouver et de développer avec la recherche appliquée des solutions rapides pour les crises d’aujourd’hui, une tâche que nous n’avons d’ailleurs peut-être pas assez bien remplie jusqu’ici. Il faut aussi travailler sur des solutions à des problèmes qui n’existent pas encore mais nous attendent au tournant : l’année prochaine, dans vingt ans ou dans un siècle. Il y aura en effet toujours des nouveaux fléaux, et la connaissance, le savoir et l’innovation resteront les armes principales pour en venir à bout.

    Jürg Stahl
    Président du Conseil de fondation

    Matthias Egger    
    Président du Conseil de la recherche

    Angelika Kalt

    Directrice générale du FNS

  • Chiffres clés pour l’encouragement de la recherche

    Dropdown Icon

    ​Nouveaux fonds approuvés en 2020

    Au cours des trois premières années de la période d’encouragement 2017-2020, le FNS a approuvé des fonds pour de nombreux nouveaux projets. La plupart d’entre eux courent sur plusieurs années, ce qui implique par conséquent des engagements financiers correspondants. Du fait de cette situation, nous disposions en 2020 de moins de moyens que les années précédentes pour les nouveaux projets. Cela a surtout affecté l’encouragement de projets.

    En 2020, nous avons évalué 8200 requêtes et en avons sélectionné 3300. Nous avons alloué un total de 937 millions de francs (2019 : 1000 millions). À cela s’ajoutent 26 millions de francs pour les subsides et mesures complémentaires – dont près de la moitié pour financer les prolongations de projets dues à la pandémie de Covid-19. La cinquième série de Pôles de recherche nationaux (PRN) a également été lancée.

    Les fonds octroyés en 2020 ont été répartis comme suit : 37 % en biologie et médecine, 33 % en sciences humaines et sociales et 30 % en mathématiques, sciences naturelles et ingénierie. Nous avons investi 433 millions de francs, soit environ la moitié des fonds, dans l’encouragement de projets, suivi par l’encouragement de carrières (241 millions), les programmes (167 millions), les infrastructures (84 millions) et la communication scientifique (12 millions). Comme déjà mentionné, le budget de l’encouragement de projets a toutefois été nettement inférieur à celui des années précédentes. Dans la mesure où la demande de soutien financier a continué d’augmenter, le taux de réussite de cette catégorie d’encouragement a de ce fait baissé à 37 % (2019 : 49 %).

    Projets en cours en 2020

    Fin 2020, plus de 6000 projets soutenus par le FNS étaient en cours. Près de 20 000 scientifiques y participaient, dont 38 % de femmes. Malgré tous les efforts actuels, les chercheuses restent minoritaires à la direction de projets. Dans le cadre de la priorité stratégique dédiée à la diversité dans la recherche, le FNS souhaite accroître la participation des femmes à la course aux financements.

    Les chiffres clés interactifs détaillés pour 2020 sont disponibles sur le portail de données du FNS à l’adresse

  • Aperçu des activités

    Dropdown Icon

    ​Outre l’évaluation des requêtes et le financement de projets, le FNS a aussi réalisé une multitude d’autres travaux en 2020. Nous continuons à développer l’encouragement de la recherche, à apporter de l’élan à la science et à donner à la recherche une présence publique.

  • Secrétariat

    Dropdown Icon

    Encouragement de la recherche

    En 2020, le Secrétariat a mené la procédure de sélection pour 8205 demandes de subsides (2019 : 6852) et sollicité à cet effet 13 164 expertises externes. Nous avons organisé 121 séances du Conseil national de la recherche et des comités d’évaluation. Nous avons en outre traité 2357 rapports scientifiques, 4634 rapports financiers ainsi que 11 258 messages d’ordre administratif.

    La pandémie de Covid-19 a aussi eu des répercussions sur l’encouragement de la recherche. Conjointement avec le Conseil national de la recherche, le Secrétariat a conçu, lancé et communiqué l’appel spécial coronavirus (mars) et le PNR 78 « Covid-19 » (avril). Nous avons également pu organiser et coordonner rapidement l’évaluation des projets soumis grâce à un remarquable effort de l’ensemble des participant·es. En outre, le Secrétariat a coordonné la modification pour cause de pandémie des conditions et des délais pour les projets en cours. Nous en avons informé les chercheuses et chercheurs et les avons conseillés en cas de problèmes spécifiques.

    Personnel

    Fin 2020, le Secrétariat employait 303 personnes (267,5 postes à plein temps), dont 60 % de femmes et 40 % d’hommes. Le taux de fluctuation sur l’année a été de 6,6 %. Quatre apprenti·es ont achevé à l’été 2020 leur formation professionnelle dans le domaine du commerce ou de l’informatique. En décembre, le FNS employait 12 apprenti·es et 3 stagiaires universitaires. L’un de nos collègues est décédé tragiquement en mars. Nous nous associons à la peine de sa famille et garderons de lui un souvenir ému.

    En raison de la pandémie, les collègues du Secrétariat ont travaillé à domicile pendant plus de la moitié de l’année. La plupart des séances et assemblées se sont tenues en visioconférence. Au sein du Secrétariat, une équipe dédiée à la pandémie a été chargée de coordonner la gestion de cette crise, de définir au besoin de nouvelles mesures et d’assurer l’information en interne. Le télétravail a très bien fonctionné. Comme nous pratiquions déjà le travail à domicile un jour par semaine avant la pandémie de coronavirus, nous y étions parfaitement préparés d’un point de vue technique. Motivés et autonomes, les collaboratrices et collaborateurs ont accompli un travail formidable durant cette année, malgré les inconvénients du télétravail permanent, et alors que la vie sociale et publique était en grande partie à l’arrêt. Nous évaluerons en détail les expériences de télétravail pour la future organisation des formes de travail.

    Communication

    La base de données de recherche P³ a été consultée plus de 100 000 fois au cours de l’année écoulée. Elle renferme les détails de tous les projets que le FNS a financés depuis 1975. Le Secrétariat a publié 105 communiqués et 31 mises au concours et envoyé 21 infolettres à 25 000 destinataires. Plus de 33 000 personnes suivent le FNS sur Twitter, LinkedIn, Instagram et Facebook. Les posts sur les réseaux sociaux ont atteint au total 4 millions de vues. Depuis juin dernier, le magazine de la recherche Horizons arbore une nouvelle identité visuelle et son contenu a été restructuré.

    Développement

    Parallèlement à l’encouragement de la recherche, le Secrétariat a œuvré intensivement au développement des structures et des processus. À partir du 1er avril 2020, Angelika Kalt et Rosemarie Pécaut ont recruté Thomas Werder Schläpfer et Pierre Willa pour former un Comité de direction ad interim. Celui-ci a assuré le bon fonctionnement de la direction en répartissant les tâches entre plusieurs personnes. En octobre, la vice-directrice Rosemarie Pécaut a pris sa retraite anticipée après 14 années passées au FNS. Elle a contribué notablement au développement des services centraux – finances, informatique, infrastructure et personnel – et les a adaptés à l’évolution des besoins. Ce n’est que de cette manière qu’il a été possible de renforcer considérablement l’encouragement de la recherche au cours de cette période. Deux nouveaux membres du Comité de direction se partagent dorénavant les responsabilités de Rosemarie Pécaut : Sébastien Stampfli dirige les systèmes d’information depuis le 1er novembre 2020 et Céline Liechti les finances, les infrastructures et les services, y compris le projet de nouveaux locaux, depuis le 1er janvier 2021.

    Cinq équipes de planification générale ont soumis des projets pour les nouveaux locaux du FNS dans le quartier bernois de WankdorfCity. Le comité d’évaluation s’est prononcé fin octobre à l’unanimité pour le projet de Penzel Valier, Lohrengel Landschaft et Grünig & Partner, qui a su convaincre par sa flexibilité et son caractère durable. L’empreinte architecturale vers l’extérieur ainsi que la configuration intérieure correspondent à la perfection à l’identité du FNS, toujours soucieux d’encourager l’excellence et les idées créatives. En 2021, Penzel Valier va élaborer l’avant-projet en vue de lancer la procédure d’autorisation vers la fin de l’année.

    Depuis l’été 2019, nous menons le programme AARE destiné à simplifier et à flexibiliser davantage les processus et les systèmes informatiques de l’encouragement de la recherche. D’importants progrès ont été réalisés dans ce cadre en 2020. Nous avons ainsi développé la vision processus, l’architecture de l’entreprise et l’architecture d’entreprise cible. Un objectif majeur du programme AARE – processus dématérialisés – a déjà été atteint.

    En novembre, le Comité de direction a décidé de vérifier la pérennité de la structure des divisions de l’encouragement de la recherche et, au besoin, de l’améliorer. La structure existante remonte en grande partie à 2008. Un avant-projet mené jusqu’à décembre a permis de préparer le projet « Allagi » prévu pour le premier semestre 2021. L’objectif est que la structure dispose de la flexibilité et de l’agilité requises pour servir aux comités de milice sous leur forme actuelle et future.

    Comité de direction ad interim

    Deux nouveaux membres nommés au Comité de direction

    Organisation

    Comité de direction > Directrice: Dr. Angelika Kalt.Vice-directrice: Rosemarie Pécaut (jusqu’au 31.10.2020).Chief Information Officer: Sébastien Stampfli (dès le 1.11.2020).
    Chef Opérations: Dr. Thomas Werder Schläpfer (dès le 1.4.2020 a.i., fixe dès le 1.11.2020).Chef Développement: Dr. Pierre Willa a.i. (dès 1.4.2020).Responsables des services généraux > Ressources humaines: Karim Errassas.Kommunikation: Christophe Giovannini. Strategie: Dr. Katrin Milzow.Relations institutionnelles / Swisscore: Dr. Jean-Luc Barras.
    État-major de direction / Service juridique: Inge Blatter.Responsables des finances, de l’infrastructure et des services > Finances: Markus König.Facility Management: Yves Flohimont.Responsables subordonnés au Chief Information Officer > Informatique: Mario Andenmatten.Coordination Systèmes d’informations de l’encouragement de la recherche: Dr. Frank Neidhöfer.Responsables subordonnés au Chef Opérations > Division I, Sciences humaines et sociales: Dr. Pierre Willa (jusqu’au 31.03.2020); Brigitte Arpagaus a.i. (dès 1.4.2020).Division II, Mathématiques, sciences naturelles et de l’ingénieur: Dr. Thomas Werder Schläpfer (jusqu’au 31.03.2020); Dr. Pascal Fischer a.i. (dès le 1.4.2020).Division III, Biologie et médecine: Dr. Irene Knüsel.Division Carrières: Dr. Marcel Kullin.Division InterCo: Dr. Marc Zbinden.Programme AARE: Benjamin Rindlisbacher.Responsables subordonnés au Chef Développement > Division IV, Programmes: Dr. Dimitri Sudan (jusqu’au 31.12.2020).Égalité dans l’encouragement de la recherche: Dr. Simona Isler.

    État : 31.12.2020

  • Membres des organes

    Dropdown Icon

    Conseil de fondation

    39 membres de milice, 46 % de femmes, 54 % d’hommes

    Jürg Stahl, nouveau président

    PrésidentJürg Stahl (dès le 1.2.2020)

    Vice-présidentePre Maria Schönbächler (dès le 1.2.2020), représentante de la SCNAT

    Représentant·es des organisations scientifiques
    Universités cantonales > Bâle: Pr Torsten Schwede.Berne: Pr Daniel Candinas.Fribourg: Pre Katharina Fromm.Genève: Pre Dominique Soldati-Favre.Lausanne: Pre Franciska Krings.Lucerne: Pre Gisela Michel.Neuchâtel: Pre Simona Pekarek Doehler.Saint-Gall: Pr Kuno Schedler (jusqu’au 31.1.2020) ; Pr Thomas Markus Zellweger (dès le 1.2.2020).Tessin: Pr Benedetto Lepori.Zurich: Pre Stefanie Walter.Écoles polytechniques fédérales > Lausanne: Pre Sabine Süsstrunk (jusqu’au 31.12.2020).Zurich: Pre Sabine Werner.Hautes écoles spécialisées / hautes écoles pédagogiques >Pr Horst Biedermann (PH SG), Pre Maria Caiata Zufferey (SUPSI), Pr Markus Hodel (HSLU), Pr Jürg Kessler (FHGR), Pre Isabelle Mili (IUFE Genève), Pr Jean-Marc Piveteau (ZHAW), Pr Falko Schlottig (FHNW), Dre Luciana Vaccaro (HES-SO).Académies > Académies suisses des sciences :Pr Antonio Loprieno.ASSH: Pre Claudine Burton-Jeangros.ASSM: Pr émérite Daniel Scheidegger.SATW: Pr Konstantinos Boulochos.SCNAT: Pre Maria Schönbächler, Pr Marcel Tanner.

    Membres nommés par le Conseil fédéralCesla Amarelle (VD, Département de la formation, de la jeunesse et de la culture), Dr Gregor Haefliger (SEFRI), Dr René Imhof (F. Hoffmann-La Roche AG), Monika Knill (TG, Departement für Erziehung und Kultur), dipl. Phys. Ulrich Jakob Looser (BLR&Partners AG), Jürg Stahl (Swiss Olympic), Natascha Wey (SSP).

    Membres cooptésPr Ron Appel (SIB), Pr Denis Duboule (Université de Genève et EPFL, cooptation libre), Katharina Prautsch (Actionuni) (jusqu’au 18.10.2020), Dre Pascale Vonmont (Gebert-Rüf Stiftung, cooptation libre) ; dès le 1.2.2020 : Dr Thierry Strässle (Domaine des EPF), Pr Michael Hengartner (Conseil des EPF), Dre Anne Crausaz (swissuniversities) (jusqu’au 31.8.2020), Dre Stefanie Wyssenbach (dès le 4.9.2020).

    Comité du Conseil de fondation15 membres de milice, 53 % de femmes, 47 % d’hommes

    Jürg Stahl (président) ; Pre Maria Schönbächler (vice-présidente) ; membres : Pr Horst Biedermann, Pr Daniel Candinas, Pr Denis Duboule, Pre Katharina Fromm, Dr Gregor Haefliger, Pre Franciska Krings, dipl. Phys. Ulrich Jakob Looser, Pr Torsten Schwede, Pre Dominique Soldati-Favre, Pre Sabine Süsstrunk (jusqu’au 31.12.2020), Dre Luciana Vaccaro, Pre Stefanie Walter, Pre Sabine Werner.

    Révision interneT+R AG, Gümligen BE.

    Comité de conformitéPre Franciska Krings (présidente) ; Pr Howard Riezman, Pr émérite Klaus Müller, Pre Monika Roth, Dre Dorothea Sturn.

    Conseil national de la recherche

    92 membres de milice, 36 % de femmes, 64 % d’hommes

    Matthias Egger réélu

    PrésidentPr Matthias Egger

    Présidence >Pr Matthias Egger.Président de la division I :Pr Ola Söderström (jusqu’au 31.12.2020).Président de la division II: Pr Arjen K. Lenstra (jusqu’au 30.9.2020) ; Dr Bernd Gotsmann (dès le 1.10.2020).Président de la division III: Pr Hugues Abriel (jusqu’au 31.3.2020) ; Pr Matthias Peter (dès le 1.4.2020).Président de la division IV: Pr Dimos Poulikakos (dès le 1.1.2020). Président·e du comité spécialisé Carrières : Pr Fritz Schlunegger (jusqu’au 30.9.2020) ; Pre Gabriele Rippl (dès le 1.10.2020).Présidente du comité spécialisé Coopération internationale: Pre Katharina Michaelowa (jusqu’au 31.12.2020).Présidente du comité spécialisé Recherche interdisciplinaire: Pre Rita Franceschini, suppléante du président du CNR dès le 1.1.2020).

    Division I : Sciences humaines et sociales >Pr Ola Söderström (président jusqu’au 31.12.2020), Pre Madeleine Herren-Oesch (vice-présidente jusqu’au 31.12.2020), Pr Peter Auer ; Pre Laura Bernardi, Pr Roberto Caldara, Pr Franz Caspar, Pre Véronique Dasen, Pre Christiana Fountoulakis, Pre Rita Franceschini, Pre Julia Gelshorn, Pr Daniel Gredig, Pre Eszter Hargittai, Pr Ben Jann, Pr Thomas Keil (dès le 1.4.2020), Pre Katharina Maag Merki, Pre Claudia Mareis, Pr Ioannis Papadopoulos, Pre Gabriele Rippl, Pr Dominic Rohner, Pr Konrad Schmid, Pr Martin Spann, Pre Danièle Tosato-Rigo, Pr Georg von Krogh (jusqu’au 31.3.2020), Pr Markus Wild.

    Division II : Mathématiques, sciences naturelles et de l’ingénieur >Pr Arjen K. Lenstra (président jusqu’au 30.9.2020), Dr Bernd Gotsmann (vice-président jusqu’au 30.9.2020, président dès le 1.10.2020), Pre Ulrike Lohmann (vice-présidente dès le 1.10.2020), Pr Rémi Abgrall, Pr David Andrew Barry, Pre Aude Billard, Pr Jeffrey Bode, Dr Marc Bohner, Pr Joachim Buhmann, Pr Paul Dyson, Pr Karl Gademann, Pre Juliane Hollender, Pr Frédéric Merkt, Pr Jean-François Molinari, Pr Oscar Nierstrasz (jusqu’au 31.3.2020), Pre Daniela Rubatto, Pr Fritz Schlunegger (jusqu’au 30.9.2020), Pr Stefan Schmalholz (dès le 1.10.2020), Pr Olivier Schneider, Pr Thomas Südmeyer, Pre Donna Testerman, Pr Lothar Thiele.

    Division III : Biologie et médecine >Pr Hugues Abriel (président jusqu’au 31.3.2020), Pr Matthias Peter (vice-président jusqu’au 31.3.2020, président dès le 1.4.2020), Pre Claudia Kühni (vice-présidente dès le 1.4.2020), Pr Markus Affolter, Pre Anne Angelillo-Scherrer, Pre Melanie Blokesch, Pr Chris Boesch, Pre Mirjam Christ-Crain (dès le 1.4.2020), Pr Bart Deplancke, Pr Dominique De Quervain, Pr Michael Detmar, Pr Olivier Devuyst, Pr Marc Yves Donath (jusqu’au 31.3.2020), Pr Laurent Excoffier, Pr Markus Fischer (jusqu’au 30.9.2020), Pr Michel Gilliet, Pr Fritjof Helmchen, Pr Christoph Hess, Pr Anthony Holtmaat (dès le 1.4.2020), Pre Petra Hüppi (jusqu’au 31.3.2020), Pr Beat Keller, Pre Hanna Kokko, Pre Brenda Kwak (dès le 1.4.2020), Pr Kaspar Locher, Pr Andreas Lüthi (jusqu’au 31.3.2020), Pr Oliver Mühlemann, Pr Adrian Franz Ochsenbein, Pr John Richard Pannell (dès le 1.10.2020), Pre Anita Rauch (jusqu’au 30.9.2020), Pr Carlo Rivolta (dès le 1.10.2020), Pre Federica Sallusto, Pr Peter Scheiffele, Pre Isabelle Schmitt-Opitz, Pre Margitta Seeck (dès le 1.4.2020), Pr Bernard Thorens, Pr Rolf Zeller.

    Abteilung IV: Programme >Prof. Dimos Poulikakos (Präsident ab 1.1.2020), Prof. Regina Elisabeth Aebi-Müller (Vizepräsidentin), Prof. Anastasia Ailamaki, Prof. Uschi Backes-Gellner, Prof. Manfred Max Bergman, Prof. Nikola Biller-Andorno (ab 1.3.2020), Prof. Claudia Binder, Prof. Dominik Brühwiler (ab 1.1.2020), Prof. Susanna Burghartz (bis 29.2.2020), Prof. Friedrich Eisenbrand (bis 31.12.2020), Prof. Anna Fontcuberta i Morral, Prof. Gudela Grote, Prof. Stefanie Hellweg (bis 29.2.2020), Prof. Michael O. Hottiger (bis 29.2.2020), Prof. Denis Jabaudon, Prof. Stuart Lane, Prof. Andreas Mayer, Prof. Katharina Michaelowa (bis 31.12.2020), Prof. Bert Müller, Prof. Henning Müller (ab 1.3.2020), Prof. Nicolas Rodondi, Prof. Dirk van der Marel (bis 29.2.2020), Prof Rainer Wallny (ab 1.3.2020).

    Comité spécialisté Carrières >Pr Fritz Schlunegger (président jusqu’au 30.9.2020), Pre Gabriele Rippl (présidente dès le 1.10.2020), Pr Michael O. Hottiger (vice-président jusqu’au 29.2.2020) ; Pr Ioannis Papadopoulos (vice-président du 01.04.2020 au 31.12.2020) ; Pre Anne Angelillo-Scherrer (dès le 1.4.2020), Pr Peter Auer, Pre Susanna Burghartz (jusqu’au 29.2.2020), Pre Petra Hüppi (jusqu’au 31.3.2020), Pr Beat Keller, Pr Stuart Lane (dès le 1.1.2020), Pr Christian Matter, Pre Gabriele Rippl (dès le 1.3.2020), Pre Federica Sallusto (dès le 1.3.2020), Pr Jess Snedeker, Pre Donna Testerman (dès le 1.10.2020).

    Comité spécialisé Coopération internationale >Pre Katharina Michaelowa (présidente jusqu’au 31.12.2020), Pre Anna Fontcuberta i Morral (vice-présidente jusqu’au 31.12.2020), Pre Anne Angelillo-Scherrer (jusqu’au 31.3.2020), Pre Véronique Dasen, Pr Paul Dyson, Pr Michel Gilliet (dès le 1.4.2020), Pre Madeleine Herren-Oesch, Pr Thomas Südmeyer, Pr Bernard Thorens.

    Comité spécialisé Recherche interdisciplinaire >Pre Rita Franceschini (présidente), Pr Dirk van der Marel (vice-président jusqu’au 29.2.2020), Pr David Andrew Barry (vice-président dès le 1.3.2020), Pre Laura Bernardi (jusqu’au 31.12.2020), Pre Melanie Blokesch, Pre Juliane Hollender, Pr Kaspar Locher (dès le 1.12.2020), Pr Andreas Lüthi (jusqu’au 31.3.2020), Pr Andreas Mayer, Pr Rainer Wallny (dès le 1.6.2020).

    Commission pour l’égalité >Pre Nicky Le Feuvre (présidente a. i.), Pre Michelle Cottier, Pr Thomas Hinz, Dre Simona Isler, Gary Loke, Pre Ruth Müller, Pre Anna Wahl.

    Commission pour l’intégrité scientifique >Pre Nadja Capus (présidente), Pre Regina Aebi-Müller (vice-présidente), Pr David Andrew Barry, Dr Sönke Bauck, Dr Marco Bieri (jusqu’au 31.8.2020), Dre Tania Bühler, Pr Bart Deplancke, Pre Anna Fontcuberta i Morral (jusqu’au 31.12.2020), Milva Franceschi (dès le 15.10.2020), Dre Sarah Glaser (dès le 1.9.2020), Pre Juliane Hollender, Dre Stephanie Hoppeler, Pr Michael O. Hottiger (jusqu’au 29.2.2020), Danielle Jeanneret (dès le 15.10.2020), Pr Stuart Lane (dès le 1.6.2020), Claudia Lautenschütz (jusqu’au 14.10.2020), Dr Vanja Michel, Dre Eva Moser (dès le 1.4.2020), Dre Claudia Rutte, Dre Barbara Schellenberg, Pre Danièle Tosato-Rigo, Gilles Wasser (jusqu’au 31.3.2020).

    Informations complémentaires

    www.fns.ch/cnr

    Commissions de recherche

    Président·es des Commissions de recherche dans les hautes écoles suisses >Bâle: Pr Andreas Papassotiropoulos.Berne: Pre Marianne Johanna Lehmkuhl.Fribourg: Pr Thierry Collaud.Genève: Pr Pierre Barrouillet.Lausanne: Pr Martin Preisig.Lucerne: Pr Alexander Trechsel.Neuchâtel: Pre Corinne Rossari.Saint-Gall: Pr Michael Lechner.Tessin: Pr Mauro Pezzè.Zurich: Pr Michael Schaepman (jusqu’au 31.7.2020) ; Pre Beatrice Beck Schimmer (dès le 1.8.2020).EPF Lausanne: Pr Kay Severin.EPF Zurich: Pr Uwe Sauer.

    État : 31.12.2020

  • Comptes annuels

    Dropdown Icon

    Les comptes annuels 2020 clôturent sur un résultat proche de l’équilibre bien que les charges aient à nouveau augmenté. Cet exercice se démarque notamment par la hausse des charges dédiées aux programmes de recherche pour lesquels des moyens provenant des fonds à affectation déterminée sont disponibles. L’utilisation de tels moyens a permis de compenser cette hausse. Dans le même temps, les contributions fédérales ont également enregistré une progression significative d’environ 50 millions de francs. En 2020, la Confédération a également puisé dans une partie des réserves qui s’élevaient encore à 105 millions de francs à la fin de l’exercice écoulé et dont l’utilisation est prévue pour les années 2021 à 2023.

  • Perspectives

    Dropdown Icon

    À compter de janvier 2021, nous allons mettre en œuvre la convention de prestations 2021-2024 entre le FNS et le SEFRI. Ce document fixe le cadre financier et thématique de notre activité, sur la base du programme pluriannuel et du message FRI pour cette période. Le Parlement a accordé au total 4615 millions de francs au FNS, sous réserve de modifications lors des décisions de la Confédération relatives au budget annuel. Voici la répartition prévue :

    En millions de francs20212022202320242021-2024
    Projets, carrières, programmes, infrastructures, communication scientifique, prestations988,81001,81029,11058,64078,4
    Coûts indirects des institutions de recherche (overhead) et tâches additionnelles119,0135,5138,4143,8536,7
    Total 1107,8 1137,3 1167,5 1202,4 4615,0

    En 2021, nous allons prendre une série de nouvelles mesures pour l’encouragement de la recherche. Il a d’ores et déjà été décidé d’introduire des quotas de femmes dans tous les comités d’évaluation du FNS. Nous améliorerons aussi l’évaluation des qualifications et des expériences des chercheuses et chercheurs. Nous entendons flexibiliser les instruments existants et inciter à la soumission et à la promotion d’un plus grand nombre de projets collaboratifs avec une large palette de thématiques. Désormais, le FNS financera le Centre de compétences suisse en sciences sociales (FORS), le Data and Service Centre for the Humanities (DaSCH), l’Étude suisse de cohorte VIH (SHCS) ainsi que l’Étude suisse de cohorte de transplantation (STCS). Conjointement avec Innosuisse, nous allons étendre BRIDGE à toutes les disciplines. Lors de l’évaluation pour ce programme, nous tiendrons aussi compte des effets durables des projets sur l’économie, la société ou l’environnement. Et naturellement, le FNS s’engagera au travers de nombreuses mesures pour une science ouverte – pour l’accès libre aux données de recherche et aux publications scientifiques.

    Le programme pluriannuel 2021-2024 est axé sur les quatre priorités stratégiques que nous avons définies pour les années 2021-2028 : « Encourager la diversité de la recherche », « Forger le futur de la recherche », « Communiquer la valeur de la recherche » et « Renforcer les compétences du FNS ». Ce afin de continuer à offrir les meilleures conditions pour des recherches originales, et de promouvoir les talents de manière adaptée aux besoins, en collaboration avec les hautes écoles.