Doc.CH : le FNS soutient 27 doctorant·es en sciences humaines et sociales

© Copyright by Tom Werner

Au printemps, 129 scientifiques ont demandé un subside Doc.CH. Le FNS finance 27 nouvelles thèses de doctorat.

Créé en 2013 pour renforcer le soutien du FNS au niveau doctoral, l’instrument Doc.CH permet à des chercheuses et chercheurs prometteurs en sciences humaines et sociales de demander un subside pour effectuer leur thèse de doctorat.

À l’échéance de la 19e mise au concours le 15 mars 2022, 129 requêtes sont parvenues au FNS, dont 78 en sciences humaines et 51 en sciences sociales.

38 personnes invitées à une interview

Après un premier examen des projets, les commissions d’évaluation ont proposé 38 candidatures pour la seconde phase. Les candidates et candidats ont été invités à présenter leur projet de thèse lors d’un entretien personnel.

En juillet 2022, le FNS a octroyé 27 subsides Doc.CH (16 en sciences humaines et 11 en sciences sociales). Les bénéficiaires débuteront leur travail dans huit hautes écoles suisses. Le subside moyen alloué par projet s’élève à 214 000 francs, ce qui couvre les coûts du projet et le salaire de la doctorante ou du doctorant. D’une durée moyenne de 42 mois, les subsides peuvent s’étendre sur deux à quatre ans.

Des sujets de recherche riches et variés

Les projets soutenus se caractérisent par une grande diversité. À titre d’exemple, celui de Flavia Hug (ETH Zurich, économie) a pour but d’identifier les obstacles à l’accès aux programmes d’aide sociale à travers une étude de terrain à grande échelle. Pour sa part, Maia Müller (Université de Lausanne, histoire) va examiner les réactions des associations internationales d’entreprises face aux tentatives de réglementation des sociétés multinationales entre les années 60 et 90. Quant à Maksy Youssef Abboud (Université de Genève, sciences politiques), son projet s’intéresse à l’effet de la fragmentation et des alliances des acteurs non étatiques sur l’intensité de la guerre civile en Syrie.

Ouverture vers de nouveaux horizons

Avant même de soumettre leur projet au FNS, les requérant·es pour un subside Doc.CH doivent obtenir le soutien de deux personnes. La première personne, le directeur ou la directrice de thèse, doit travailler dans la même haute école en Suisse que le requérant ou la requérante. Quant à la deuxième personne, le co-directeur ou la co-directrice de thèse, elle doit être active dans une autre haute école, en Suisse ou à l’étranger. Ainsi, les doctorant·es financés grâce à cet instrument réalisent leur projet en collaborant avec deux hautes écoles. L’objectif de cette exigence est de permettre à la relève scientifique de renforcer sa mobilité, de se familiariser en début de carrière scientifique avec différentes cultures académiques et d’étendre son réseau. Parmi les scientifiques soutenus dans le cadre de la 19e mise en concours, environ 70 % des bénéficiaires réalisera son projet en collaboration avec une autre haute école à l’étranger ; la plupart des collaborations auront lieu en Allemagne et aux États-Unis, suivis par le Royaume-Uni et la France.

Le prochain délai de soumission des candidatures pour Doc.CH est fixé au 15 septembre 2022.