209 requêtes pour les SNSF Consolidator Grants 2023

Des panels de scientifiques internationaux vont à présent évaluer ces requêtes en une seule étape.

En raison du statut de pays tiers non associé de la Suisse dans Horizon Europe, la Confédération a mandaté le FNS pour lancer un nouvel appel dans le cadre de cette mesure transitoire. Elle s’adressait à des chercheuses et chercheurs souhaitant mener leurs travaux de recherche en Suisse et consolider leur indépendance scientifique.

Quel est le profil des requérant∙es ?

Les 209 requêtes se répartissent ainsi dans les différents domaines : 78 proviennent des mathématiques, sciences naturelles et ingénierie, 56 des sciences de la vie (biologie et médecine) et 75 des sciences humaines et sociales. Par projet, les chercheuses et chercheurs ont sollicité un budget moyen de 1,84 million de francs.

73 chercheuses ont soumis une requête, ce qui équivaut à 35% des projets. Elles sont plus nombreuses à s’être portées candidates dans le domaine des sciences de la vie et des sciences humaines et sociales que dans les disciplines des mathématiques, sciences naturelles et ingénierie.

Près de 69% des chercheuses et chercheurs à avoir soumis une requête proviennent des universités. Les autres sont principalement issus des EPF (25%).

L’année passée, le FNS avait reçu 183 requêtes pour les SNSF Consolidator Grants 2022. Des nouveaux requérant∙es, ainsi que des requérant∙es dont le projet avait été refusé lors de la première ou de la seconde étape d’évaluation des SNSF Consolidator Grants 2022 pouvaient soumettre une requête pour la mise au concours 2023.

Evaluation des requêtes

Des panels de scientifiques internationaux évalueront les projets selon une procédure en une seule étape. Les requêtes seront évaluées et notées sur la base d’expertises externes et d’entretiens puis classées par comparaison les unes avec les autres.

Comme pour les SNSF Consolidator Grants 2022, un steering committee scientifique supervisera l’évaluation et les activités de financement relatives à la mise au concours 2023. Il veillera aussi au respect des bonnes pratiques, ainsi qu’aux règles de conformité en vigueur au sein du FNS en matière de conflits d’intérêts. Ce steering committee supervise également d’autres mesures transitoires mises en œuvre par le FNS.

En juillet 2024, les requérant∙es seront informés si leur projet bénéficiera d’un soutien du FNS.